Adorer en temps de peine / Worship In Times Of Sorrow

adorer-en-temps-de-peine1-620x264.jpg

Les moments d’adoration les plus difficiles et pourtant les plus inspirants se produisent lors des enterrements. Les sensations profondes de tristesse et de perte se mêlent à l’espoir et à l’assurance de la vie éternelle.

 

Le livre d’Ecclésiaste 7:2 dit : Mieux vaut se rendre dans une maison de deuil que dans celle où l’on festoie, car celle-là nous rappelle qu’elle est la fin de tout homme et il est bon d’y réfléchir pendant qu’on est en vie.

 

Dans notre culture où tout va vite, les enterrements nous donnent des occasions rares de réfléchir à la brièveté de la vie et au fait que chacun de nos jours est compté. Il y a une prise de conscience de la réalité, que notre vie sur terre s’arrêtera, “arrivera à son terme”. En tant que chrétiens, nous trouvons notre assurance dans la promesse de la Parole de Dieu que Jésus Christ est en effet mort pour la rémission de nos péchés et qu’Il est ressuscité avec l’invitation à  vivre pour toujours à travers Lui et avec Lui.

 

Les chants d’adoration peuvent être l’élément le plus encourageant lors des funérailles ou d’un temps de vif chagrin. Une partie de mon rôle en tant que pasteur de louange est d’être là et d’accompagner ceux qui souffrent. Plusieurs fois l’année dernière j’ai été sollicité pour conduire la louange lors de commémorations ou de cérémonies d’inhumation. Le silence peut être puissant. Un calme qui console. Puis, quand un simple refrain ou un hymne commence avec une guitare ou une voix, vous sentez que quelque chose change dans l’atmosphère. Les bons mots, chantés au bon moment, peuvent amener une vague de réconfort et amener Sa sainte présence.

 

Béni soit Ton nom sur ma route semée de souffrances, s’il m’en coute d’offrir ma louange, béni soit Ton nom; “Ouvre les yeux de mon coeur Père, je désire Te voir” ; “Je ne peux m’imaginer” ; Je me relèverai quand Il appellera mon nom, plus de tristesse ni de peine” Ce sont juste quelques uns des chants qui ont servi ces moments et qui ont apporté de l’espoir à ceux qui ont perdu des être chers.

 

Parfois nous ne sommes pas sûrs de la manière d’apporter du réconfort dans des situations où quelqu’un se bat contre la maladie ou qui se rétablit d’une certaine façon. Ma femme et moi avons souvent été au chevet de personnes à l’hôpital ou chez elles et avons simplement chanté pour elles. Avec sensibilité pour cet instant nous prions pour ces personnes et nous leur demandons si cela ne les dérange pas que nous chantions doucement et que nous louions dans leur chambre. Les moments les plus profonds que j’ai vécus avec Dieu sont ceux pendant lesquels les larmes coulent et où la foi se libère en prières et en chants. La Parole est remplie de passages qui illustrent la louange au milieu de la peine, de promesses de joie alors que nous marchons dans une tristesse profonde.

 

Pourquoi donc, ô mon âme, es-tu si abattue et gémis-tu sur moi ? Mets ton espoir en Dieu ! Je Le louerai encore car Il est mon Sauveur. (Psaume 42:6)

 

Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car Tu es avec moi: Ta houlette et Ton bâton me rassurent … et ma coupe déborde. Oui, le bonheur et la grâce m’accompagneront tous les jours de ma vie et j’habiterai dans la maison de l’Éternel jusqu’à la fin de mes jours. (Psaume 23)

 

Peu avant qu’un tireur fou ne l’assassine, Lauren McCain, étudiante de Virginia Tech, a écrit dans son journal "Montre-moi ton but pour moi à Tech et sur cette terre". Mais, si Tu as un autre plan, je continuerai à Te louer et à marcher là où Tu me guideras, non parce que je suis altruiste ou sainte ou déterminée à me sacrifier pour ce qui est juste mais parce que Tu es le délice de mon coeur et que je ne peux pas vivre sans Toi.

 

Seigneur, donne nous à tous ce même coeur alors que nous voulons réconforter les autres dans leur temps de deuil car un jour nous souhaiterons nous aussi que quelqu’un chante pour nous et nous aide à Te louer face à la douleur.

 

Message de Paul Baloche - Traduit par Camille Hartmann

 

Paul Baloche.jpg

Some of the hardest yet most inspiring times of worship occur during funerals. The raw emotions of sadness and loss are mixed with a sense of hope and eternal perspective.

 

The book of Ecclesiastes 7:2 says : It is better to go to a house of mourning than to go to a house of feasting, for death is the destiny of evman; the living should take this to heart.

 

In our fast-paced culture, funerals give us the rare occasion to reflect on the brevity of life and how each of our days are numbered. There is a sense of “coming to terms” with reality that our life on this earth will end. As Christians we find assurance in the promise of God’s Word that Jesus Christ did indeed die for the remission of our sins and rose again with the invitation to live forever through H with Him.

 

Songs of worship can be the most encouraging aspect of a funeral service or a time of intense grief. Part of my role as a worship pastor is to show up and “pastor” those who are grieving. Several times last year I was called upon to lead worship during memorial or graveside services. Silence can be powerful. Stillness consoling. Yet when a simple chorus or hymn begins with a guitar or human voice, you can feel something change in the air. Timely words sung at the right moment can bring a wave of comfort and release His faithful presence.

 

Blessed be Your name when the road’s marked with suffering, when there’s pain in the offering, blessed be Your name. “Open the eyes of my heart Lord, I want to see you.” I can only imagine …I will rise when He calls my name, no more sorrow, no more pain. These are just a few of the songs that have served the moment and brought hope to those who have lost loved ones.

 

Sometimes we aren’t sure how to bring comfort in situations where someone is fighting an illness or recovering in some way. Often my wife and I have gone to someone’s bedside in the hospital or at their home and simply sang over them. With sensitivity to the moment, we pray for them and ask if they mind if we sing quietly and worship in their room. Some of my most profound moments with God have been during these times as tears flow and faith is released in prayer and song. Scripture is filled with passages that exemplify praise in the midst of pain, promises of joy as we walk through profound sorrow.

 

Why are you so downcast, oh my soul? Why so disturbed within me? Put your hope in God, for I will yet praise Him, my Savior and my God,” (Psalm 42:6).

 

Even though I walk through the valley of the shadow of death, I will fear no evil, for You are with me; Your rod and Your staff, they comfort me … my cup overflows. Surely goodness and love will follow me all the days of my life, and I will dwell in the house of the Lord forever. (Psalm 23).

 

Shortly before a crazed gunman murdered her, Virginia Tech student Lauren McCain wrote in her diary: Show me Your purpose for me at Tech, and on this earth. But, if You choose not to, I will still praise you and walk where You lead, not because I am selfless, or holy, or determined to sacrifice myself for what is right but because You are the delight of my heart; and I cannot live without You.

 

Lord, give us all that same heart as we seek to console others in their time of mourning. For one day we will wish for someone to sing over us and help us to worship in the midst of our sorrow

 

 

9700915b.png

 

 



29/06/2015
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 407 autres membres