Affronter les exigences de la croix.

 

la croix.jpg



Personne ne peut se soumettre à la seigneurie de Christ tant qu'il n'a pas affronté ce qu'exige la croix du Calvaire.

Je réalise cette vérité à chaque fois que je me tiens debout pour prêcher. Chaque semaine, alors que je regarde l'assemblée depuis le haut de la chair, je vois disséminés parmi les fidèles croyants des non-croyants qui sont entrés là pour la première fois. Certains sont des hommes d'affaire qui ont réussi, des personnes dures, qui se sont faites elles-mêmes. D'autres viennent de tous les milieux. Mais tous sont chargés de péchés secrets. Ces personnes vivent comme elles le veulent, elles ne se soumettent à aucune autorité spirituelle, mais elles sont vides et désillusionnées. Elles sont malades à force de poursuivre des plaisirs qui ne peuvent pas les satisfaire vraiment.

Je pourrais prêcher tous les messages imaginables sur les principes et les règles de conduite, ou sur la façon d'affronter le stress, sur la façon d'affronter la peur et la culpabilité. Mais aucune prédication de ce genre ne sortirait quelqu'un “hors du monde.” Elles ne peuvent pas changer le cœur de quelqu'un.

Je dois simplement dire au non-croyant que sa propre volonté, que sa façon de s'en remettre à lui-même et que ses luttes entêtées pour faire les choses à sa manière vont finir par le détruire. Et, à la fin, tout ce qu'il récoltera, c'est un tourment éternel.

Si je ne lui donne pas ce message, alors je lui ferme les portes du Ciel pour toujours. Et je fais de lui un double membre de l'enfer. Sa condition sera pire qu'avant qu'il ne franchisse nos portes.

Je dois mettre cet homme face à face avec le fait qu'il doit crucifier son indépendance. Je dois lui montrer qu'il doit sortir de ce monde trompeur qui prône la supériorité de ce qu'on peut accomplir soi-même, avec sa propre justice et sa propre bonté. Je dois lui dire qu'il n'existe pas d'autre moyen d'obtenir la paix dans cette vie que de s'abandonner entièrement à Jésus le Roi.

Sinon, j'ai trompé cet homme. Et j'ai commis un horrible péché à cause de la pire des fiertés : je l'ai considéré comme étant « converti » simplement pour que je puisse paraître bien. Que Dieu m'en préserve !

En tant que pasteur de l'évangile de Jésus Christ, je suis obligé de dire Sa vérité à toute personne qui se repent réellement :

 

 

“Or, tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus-Christ seront persécutés”

(2 Timothée 3:12).

 

 

David Wilkerson.png



05/01/2016
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 408 autres membres