Caliméro ou l'école de l'injustice

 article_WEB-Calimero.jpg

 
C'est vraiment trop injuste !
 
Vous souvenez-vous de cette phrase qui venait ponctuer la fin de tous les épisodes du gentil petit poussin noir appelé “Caliméro” ? 
 
Si vous avez plus de 30 ans, la réponse est sans aucun doute “oui” ! 
 
Beaucoup d'entre-nous ont grandi avec les aventures de ce malheureux petit poussin qui refusait de grandir au point qu'il portait toujours sur sa tête comme un chapeau, un reste de sa coquille d'oeuf.
 
Caliméro était toujours très négatif, découragé, défaitiste, il ne voyait quasiment jamais les aspects positifs de ce qui lui arrivait. Je ne l'aimais pas trop à cause de cette tendance très forte chez lui !
 
Il se plaignait pour tout et estimait être en permanence en but à l'injustice du monde et des personnes autour de lui, même si son groupe d'amis faisait tout pour lui prouver le contraire…
 
Ces histoires vous rappellent-elles un peu de vous-mêmes ?
 
Comment supportons-nous l'injustice et plus particulièrement celle commise à notre égard, en tant que croyants ? S'il y a une école à laquelle nous ne pouvons pas échapper en tant qu'enfants de Dieu, c'est bien celle-ci ! Aucun d'entre-nous n'aime avoir à souffrir une injustice. 
 
Ne pas être reconnu(e) pour qui nous sommes vraiment, être accusé(e) à tort d'avoir fait ou dit quelque chose de mal et n'avoir aucun moyen de prouver le contraire, être coincé(e), enfermé(e), catalogué(e) dans une boîte surmontée d'une étiquette que vous rejetez, comme fausse, mais quoi que vous puissiez faire, c'est au travers de cette dernière que les personnes vous jugent, souffrir encore et encore pendant que d'autres traversent la vie comme si rien ne leur arrivait jamais, un décès ou une perte qui arrive trop tôt… voilà quelques exemples d'injustices douloureuses à accepter.
 
Soyons honnêtes, nous ne nous attendions pas à vivre cela en disant OUI à Jésus le jour de notre salut ! Nous pensions même qu'Il nous protégerait de tout évènement de ce genre… et pourtant ce n'est pas le cas...Pourquoi ?
 
Je me souviens d'une expérience où, quelques heures avant de me rendre à une rencontre très importante au travail, le Saint-Esprit m'avertit que quelque chose de particulièrement injuste s'y déroulerait pour moi (sans me dire ce que cela serait) et qu'Il attendait simplement de moi que je me taise et ne cherche surtout pas à me défendre par mes propres moyens…Il ajouta aussi que si je le faisais quand même, les conclusions de cette discussion tourneraient à mon désavantage, même si j'avais raison !
 
Autant vous dire que je m'y rendis avec des noeuds au ventre, et qu'il me fut extrêmement difficile de me taire ! Il me semblait que je passais au moins à mes propres yeux pour un faible et que je me faisais marcher dessus sans réagir…
 
Que pouvait bien rechercher Dieu en moi ? Ce jour-là, plusieurs choses: 
 
Tout d'abord l'obéissance à Sa parole dans ma vie, même quand je ne comprenais pas ce qu'Il voulait, même si je n'aimais pas cela. 
 
Il me faillait ensuite apprendre à accepter Son timing et le fait qu'à Lui seul appartient la vengeance et la rétribution, et qu'en aucun cas c'était à moi de me faire justice. Qu'Il serait mon avocat, au moment qu'Il jugerait bon, s'il le jugeait bon et pas avant. (Romains 12:19)
 
Il voulait aussi m'enseigner qu'avoir raison ou tort ne devait plus être priorité pour moi. En effet, quand je pensais avoir raison, je m'autorisais le droit à des colères, des paroles blessantes, des menaces, des humiliations… bref, des attitudes qui ne glorifiaient pas son Nom !
 
Le Seigneur mettait son doigt précisément là où Il savait qu'il me fallait mourir à moi-même et à ma propre justice, afin de pouvoir revêtir Christ dans cette partie de ma vie.
 
Jusqu'à ce jour, Il ne s'est jamais trompé. Cette école, pour inconfortable et douloureuse qu'elle soit, n'a jamais été utilisée en vain par mon Sauveur dans ma vie. Christ ne prend aucun plaisir à nous faire souffrir, ce qu'Il recherche toujours en nous, c'est notre croissance et notre maturité.
 
J'aurais aimé pouvoir vous dire, que j'ai bien retenu la leçon et que je n'ai plus eu à passer par cette école de l'injustice…mais la vérité est toute autre. 
 
En fonction de nos circonstances et de ce que nous devons apprendre, Jésus nous fait retourner régulièrement par ce chemin d'humilité.
 
Alors, comment réagirons-nous la prochaine fois que nous estimerons être victimes d'une injustice ? Râlerons-nous comme Caliméro en baissant les bras et en broyant du noir ? Ou nous souviendrons-nous de ces quelques versets de l'Ecriture ? 
 
Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche; et tout sarment qui porte du fruit, il l'émonde, afin qu'il porte encore plus de fruit.  (Jean 15:1-2)
 
Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur.  (Hébreux 12:14)
 
 
images (3).jpg A nous de choisir !
 
     
Eric-Vincent Dufour
 
 
 
 


09/03/2014
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 418 autres membres