Et si la foi était plus que croire ?

collines-foi-grace.jpg

 


Alors tu verrais que la confiance que tu as placée en Christ est la plus surprenante aventure humaine. Malheureusement, il arrive souvent que l’aventure n’aille pas très loin. La raison est simple. Tu te contentes de croire en théorie. Mais Jésus a montré que la foi, c’est croire très pratiquement, tout le temps et dans tous les domaines.

Bouge ta vie, par la foi.

Montre-moi ta foi dit Jacques dans son épître. Mais comment est-il possible de montrer ce qui est profondément enfoui au fond de mon cœur ? En fait, la foi, cela se voit ! Jacques continue en disant « Montre-moi comment ta foi peut exister sans actes ! Quant à moi je te prouverai ma foi par mes actes. » Par là, il veut souligner qu’une vraie foi nous fait bouger, nous pousse à l’action.

Si tu as de la foi.

Jésus se promène à Jérusalem accompagné de ses disciples ; il a faim et voit un figuier. Mais lorsqu’il s’approche de celui-ci, il constate qu’il est stérile. Il ne donne pas de fruit. Il parle alors au figuier et lui dit : Tu ne porteras plus jamais de fruit ! Et le fichier sèche en un instant. Les disciples ne comprennent pas pourquoi Jésus maudit un figuier. Qu’est-ce que ce pauvre figuier a bien pu faire pour mériter une telle exécution ? Alors Jésus leur dit : Je vous le déclare, c'est la vérité : si vous avez de la foi et si vous ne doutez pas, non seulement vous pourrez faire ce que j'ai fait à ce figuier, mais vous pourrez même dire à cette colline :  Ôte-toi de là et jette-toi dans la mer, et cela arrivera. (Luc 21:18-22).

Si on réfléchit bien, Jésus est en train de leur dire :  Si tu es un figuier et que tu ne portes pas de fruit, tu ne sers à rien ! Tu as la foi ? Même juste un tout petit peu de foi ? Pas forcément plus qu’un grain de moutarde ? Alors mets-la en action et fais bouger les montagnes qui t’empêchent d’avancer.

Quelles sont tes montagnes ?

La moquerie des copains t'empêche d’agir comme un enfant de Dieu ? L’égoïsme t'empêche de rendre à Dieu une partie de ce qu’il t’a donné ? La timidité t’empêche de parler de Lui ? Plein d’autres choses... Alors si tu as de la foi.

Une puissance disponible.

Mais qu’est-ce que la foi pour qu’elle me permette de faire tout cela ? La foi, ce n’est pas seulement le fait d’avoir dit un jour "Je crois". Elle nous accompagne au quotidien et par elle nous pouvons dire : Je peux ! Je peux déplacer les montagnes ou faire tomber les murailles comme nous le dit l’auteur de la lettre aux Hébreux - C'est par la foi que les murailles de Jéricho tombèrent, après qu'on en eut fait le tour pendant sept jours. Mais d’où vient cette puissance ? La Bible nous explique que c’est par la foi que Dieu réside en nous et qu’il nous donne une puissance extraordinaire. Paul nous dit que cette  puissance, c’est la même que celle qui a ressuscité Jésus Christ d’entre les morts. (Romains 8).
 
Regarde autour de toi, il y a des modèles.

Pour progresser, une chose peut aider ; c’est d’avoir un (des) modèle(s), une (des) personne(s) qui, par leur manière de vivre leur foi, nous aident à prendre confiance en Dieu, à avancer.

Certains modèles nous sont disponibles. Il suffit d’ouvrir notre Bible, l’auteur de la lettre aux Hébreux nous en donne une liste non exhaustive (chapitre 11).

Prenons trois exemples dans cette liste : par la foi, Abel a offert un sacrifice ; par la foi, Noé a construit une arche ; par la foi, Abraham a obéi et est parti sans savoir où il allait ; par la foi, Abraham offrit son fils unique... Ce chapitre nous montre que ces hommes ont cru ce que Dieu leur disait et ils ont bougé.

La foi d’Abel lui a permis de comprendre ce qui plairait à Dieu. Mais Abel ne s’est pas arrêté au fait de savoir. Il a offert à Dieu une partie des premiers-nés de son troupeau.

La foi de Noé lui a permis de travailler plus d’une centaine d’années à la construction d’une immense embarcation, dans un endroit éloigné de toute mer, pendant que ses voisins se moquaient de lui et le traitaient de fou.

Abraham était confortablement installé dans une des régions les plus riches du monde, dans la civilisation la plus avancée. Quand Dieu s’est adressé à lui pour lui dire de quitter tout cela et de partir pour l’inconnu, il n’a pas hésité. Il est parti.

L’auteur de la lettre aux Hébreux nous montre tous ces hommes comme des modèles, mais la liste est loin d’être exhaustive. Un des livres qui a marqué mon adolescence est « Le contrebandier en Chine » de Doug Sutphen (connu sous le nom de Frère David). Un ancien marine, après s’être converti, a consacré sa vie à passer des Bibles en Chine et notamment lors d’une opération appelée  "Perle" où 232 tonnes de Bibles ont pu être livrées.

Mais des hommes et des femmes plus proches de moi, dans leur attitude, sont aussi des modèles. Parce qu’ils ne se contentent pas de croire en Dieu, ils le mettent en action tous les jours dans leur vie et cela se voit. Tous ne le font pas de la même façon mais nous ne sommes pas tous appelés à construire un grand bateau pour sauver l’humanité.

Alors toi aussi regarde autour de toi et tu verras que certaines personnes ont des choses à t’apprendre (surtout dans les domaines où tu te sens faible). N’hésite pas à discuter avec eux.

Ne te décourage pas.

Les textes de la lettre aux Hébreux nous ont montré des modèles poussés à l’action par leur foi, comme Abel, Noé et Abraham... Mais nous y trouvons bien d’autres personnages et notamment Jacob, petit-fils d’Abraham qui, au moment de sa mort, a béni chacun des fils de Joseph et a adoré, appuyé sur l'extrémité de son bâton. Pendant plus de 100 ans, la vie de Jacob a été faite de ruse, de rébellion et de lâcheté. Mais peu à peu sa vie a changé ; il a enlevé les idoles de son clan, fait un sacrifice de reconnaissance, puis s’est inquiété de la volonté de Dieu lors de son départ pour l’Égypte. Ses dernières paroles sont des paroles de bénédictions pour ses fils, dans lesquelles nous voyons l’inspiration de Dieu qui lui révèle l’accomplissement de ses promesses.

Alors, comme pour Jacob, tout ne changera pas du jour au lendemain dans ta vie. Mais fais déjà un pas de confiance avec Dieu et n’attends pas d’avoir 130 ans.

 



Écrit par Jean-Jacques Riou - Publié dans Fondements    

 

 

_jeunes_750.jpg

 

 

 

 



21/06/2017
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 408 autres membres