Je ferai tomber la pluie / Tous les meilleurs fruits

efd4aeb6.gif

 

 

Je ferai tomber la pluie en son temps

 

Voici la "grâce souveraine". Je ferai tomber la pluie en son temps. N'est-ce pas la grâce souverainement divine ? En effet, qui, sinon Dieu peut dire "Je ferai tomber la pluie" ? Seule une voix peut s'adresser aux nuages pour leur ordonner d'engendrer la pluie. Qui envoie la pluie sur la terre ? Qui répand les ondées sur l'herbe verte ? N'est-ce pas Moi, le Seigneur ? Ainsi la grâce est un don de Dieu, elle ne peut être créée par l'homme. C'est une grâce "désirée". Que ferait le sol sans pluie ? Vous pouvez casser les mottes, semer les graines, mais que pouvez-vous faire s'il ne pleut pas? La bénédiction divine est absolument nécessaire.

 

Vous vous échinez en vain jusqu'à ce que Dieu accorde l'ondée généreuse qui apporte le salut. C'est alors l'abondante grâce. "Je leur enverrai des pluies". Il n'est pas écrit des gouttes mais des pluies. Il en va ainsi de la grâce. Si Dieu envoie une bénédiction, il le fait généralement dans une telle mesure qu'il n'y a pas assez de place pour la recevoir. Grâce abondante ! Nous avons besoin d'une abondance de grâce pour nous garder humbles dans la prière, saints. Une abondance de grâce pour nous rendre zélés, pour nous garder dans cette vie et nous déposer enfin au Ciel. Nous ne pouvons faire sans les ondées de grâce. Et puis, c'est une grâce de saison : "Je ferai tomber la pluie en son temps". Pourquoi ta saison est-elle ce matin ? Est-ce la saison de la sécheresse ? Alors c'est la saison de la pluie. Est-ce une saison de grande pesanteur, de nuages noirs ? Alors c'est la saison de la pluie. "Comme tes jours ainsi sera ta force".

 

Et voici une bénédiction "variée". Ce seront des pluies de bénédictions. Le mot est au pluriel. Dieu nous enverra toutes sortes de bénédictions. Toutes les bénédictions de Dieu vont ensemble comme les anneaux d'une chaîne en or. S'Il donne une grâce de conversion, il donnera aussi un geste de réconfort. Il donnera des pluies de bénédictions. Lève les yeux, plante desséchée, ouvre tes feuilles et tes fleurs à l'arrosage céleste.

 


artfichier_335490_3948338_2014072405551000.gif

 

Tous les meilleurs fruits

 

 

artfichier_335490_1309562_201210122638242.jpg

 

 

L’épouse désire donner à Jésus tout ce qu’elle produit, notre coeur a des fruits agréables sous toutes les formes, il y a les fruits anciens et les nouveaux. Et ils sont offerts à notre bien-aimé. En cette saison d’automne riche en fruits, veillons à nos réserves. Nous avons des fruits nouveaux. Nous désirons éprouver la vie nouvelle, la nouvelle foi, une nouvelle gratitude, nous souhaitons prendre de nouvelles résolutions et les exécuter à travers nos services. Nos coeurs bourgeonnent de nouvelles prières, et notre âme s’engage elle-même à de nouveaux efforts. Mais nous avons aussi quelques fruits anciens.

Il y a notre premier amour, quel fruit de choix ! et Jésus en fait ses délices. Il y a notre première foi : cette simple foi, par laquelle n’ayant rien, nous devenons possesseur de toutes choses. Il y a notre joie lorsque nous avons connu le Seigneur : ranimons-la. Nous avons nos vieux souvenirs des promesses : comme Dieu a été fidèle! dans la maladie, de quelle douleur il fit notre lit ! dans les eaux profondes, de quelle manière paisible il nous fit flotter. Fruits anciens, bien sûr ! Nous en avons plusieurs, car ses grâces ont été plus nombreuses que les cheveux de notre tête. Les péchés anciens que nous devons regretter, mais alors nous avons eu des repentances qu’il nous a données, par lesquelles nous avons versé des larmes sur le chemin de la croix, et appris les mérites de son sang. Nous avons des fruits ce matin, les deux sortes, nouveaux et anciens.

 
Mais en voici la finalité : ils sont tous offerts à Jésus

 
Vraiment ce sont les meilleurs et les plus acceptables en matière de service dans lesquels Jésus constitue le précieux dessein de l’âme, la perle précieuse, et sa gloire, sans mélange de quoi que ce soit, la fin de tous nos efforts. Que nos fruits soient offerts seulement à notre bien-aimé. Démontrons-les quand il est avec nous, et ne les retenons pas non plus devant le regard des hommes. Oh ! Jésus, nous tournerons la clé de la porte de notre jardin, et personne n’entrera pour te dérober un bon fruit du sol que tu as arrosé avec la sueur de ton sang. Notre tout sera tien, à toi seulement, Jésus, notre bien-aimé !

 

signature_1(4).gif

 



26/09/2014
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 414 autres membres