L'homme riche

 




C’était un homme très riche qui avait un fils, et lui et son fils s’aimaient beaucoup. Il était très riche et collectionnait les tableaux de maîtres, et les murs de sa grande demeure étaient recouverts de tableaux de grande valeur, des peintures de Van Gogh, Renoir, Picasso, etc … et lui et son fils aimait contempler ces œuvres.


Son fils devint un homme et fut appelé à faire son service militaire, c’est alors que son pays entra en guerre avec un pays éloigné et le fils fut envoyé sur le champ de bataille. La séparation était difficile pour les deux hommes et le père attendait le retour de son enfant en contemplant ses tableaux. 

 
Mais un jour la terrible nouvelle arriva : son fils était mort au combat. Le père était désespéré, rien ne pouvait le consoler pas même ses beaux tableaux, plus rien ne l’intéressait. Plusieurs mois plus tard un jeune homme frappa à la porte de cet homme, il lui expliqua qu’il était un ami de son fils, il l’avait connu à la guerre et ils étaient devenus amis. Et pendant de longues heures le jeune homme raconta au père la vie de son fils durant tous ces longs mois de séparation, puis le jeune garçon fit un cadeau au père de son ami.


Il était peintre amateur et avait peint le portrait de son ami et il offrait ce portrait au père. Le tableau n’était pas très réussi, mais pour le père il devint le plus beau de sa collection, et il l’accrocha à la meilleure place. Puis cet homme mourut. Dans son testament il avait précisé que tous ses tableaux devaient être vendus aux enchères, à commencer par le portrait de son fils.

 
Les acheteurs étaient venus nombreux assister à la vente car la collection de cet homme suscitait beaucoup d’intérêt. Et le commissaire priseur fit apporter le premier tableau : c’était le portrait du fils. Il le mit à prix très très cher. Il y eu un grand brouhaha dans la salle, les gens disaient : mais ce tableau n’a aucune valeur, il n’est pas beau, ça ne vaut rien, ça n’est pas une toile de maître. 

 
Alors le commissaire priseur commença à baisser le prix, mais personne ne levait sa main pour l’acheter. Il dit alors : Quelqu’un me fait-il une offre ?
Alors au fond de la salle un jeune homme éleva la main et dit : je n’ai pas beaucoup d’argent mais je vous achète ce portrait pour 10 $.

 
Le commissaire priseur frappa les 3 coups : Adjugé. Il allait enfin pouvoir poursuivre la vente. Il reçut l’argent du jeune homme et prit l’enveloppe qui accompagnait le portrait et qui contenait les papiers d’authentification, il lut ce papier et le commissaire priseur s’écria :


La vente est terminée, vous pouvez tous rentrer chez vous, cette lettre contient les dernières volontés du décédé, il a écrit : celui qui achètera le portrait de mon fils emportera tous les autres tableaux de ma collection.


N’est-ce pas là le témoignage de la grâce de Dieu ? Celui qui a le Fils, a tout : la grâce, la paix, le pardon des péchés, la guérison, surtout de l’âme car le corps est temporaire mais la vie éternelle est pour toujours. Et aujourd'hui c’est encore jour de grâce vous pouvez accepter Jésus comme sauveur personnel dans votre vie, Il frappe a la porte de votre cœur, et vous dit :


Venez à moi vous tous qui êtes fatigués et chargés et je vous donnerai du repos (Matthieu 11:28)  


Si vous faites cette démarche alors vous avez la vie éternelle en Jésus Christ notre sauveur.

 

Pasteur Daniel





15/03/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 418 autres membres