La peur

11181227_1644401905794754_4765244610370758485_o.jpg

 

Et vous n'avez point reçu un esprit de servitude pour être encore dans la crainte.

Mais vous avez reçu un esprit d'adoption, par lequel nous crions : Abba ! Père!

 
Cessons de penser à ce que nous ne voulons pas faire ou dire; à ce que nous ne voulons pas qui arrive. C'est souvent ainsi : J'ai peur de pécher, peur de la maladie, que Dieu m'ait rejeté, peur que Dieu ne réponde pas favorablement à mes prières, peur pour l’avenir et ainsi de suite.  Pourquoi se créer toutes ces peurs ? La peur n'apporte rien, sinon le découragement. C'est irréel de vivre dans la peur, souvent de ce qui n'existe même pas, et Dieu ne nous a pas appelé à vivre ainsi, mais plutôt à vivre sous le couvert de sa grâce. Apprenons donc à nous maîtriser et discipliner nos pensées en les emmenant toutes captives de la pensée du Christ. Voyons la vérité en face, et gardons là dans nos cœurs. Nous avons un confident en la personne de Jésus-Christ.

 
La peur n'est pas un repentir; la peur est souvent une réalité que j'ai mal agi. Elle suppose une punition. (1 Jean 4:18) Mais n’ayons pas peur de la punition; désirons plutôt ne plus mal agir. Ne nous attachons pas à nos craintes; car en faisant cela, nous nous éloignerons de plus en plus de Dieu. Ne craignons rien, sinon Dieu seul. Mais encore; la crainte de Dieu, c'est de lui obéir en s'attachant à Jésus-Christ. Il y a une distinction entre la crainte d'être puni et la crainte de Dieu.

 

Restons sous la grâce de Dieu, et ne craignons pas outre-mesure la punition divine, car l'adversaire pourrait se saisir de cela pour nous tenter en nous faisant croire que nous avons trop péché et que nous sommes trop mauvais, visant en cela à nous empêcher de nous attacher à Jésus seul. Il sait que c'est Jésus la réponse à tous les problèmes de l'humanité, et c'est pourquoi il fait tout en son pouvoir pour empêcher les hommes de le reconnaître comme leur Seigneur et Sauveur. C'est un piège de l'ennemi que de vivre dans la peur; c'est fatigant pour le moral et même physiquement. Certains vont noyer leurs craintes et leur mal-être dans l'alcool, dans le sommeil ou dans la débauche de toute sorte. Mais cessons d'anticiper l'avenir. Jésus ne dira-t-il pas qu'à chaque jour suffit sa peine ? Si je me conditionne dans la peur, elle augmentera de jour en jour. Mais qu'est-ce que cela va m'apporter de bon ?

 
Répondons à cette simple question : Qu'est-ce que Dieu bénit ? La peur ou la foi ? C'est la foi, bien sûr. C'est par la foi que nous nous attachons à Jésus afin d'être pardonné de nos péchés. Il nous donne de trouver nos mauvaises actions, nous les regrettons amèrement et, avec humilité, nous nous présentons devant Dieu afin d'en être pardonné. Ensuite, ça ne sert à rien de vivre dans le passé, comme certains le font. Plutôt, allons toujours de l'avant avec le Seigneur Jésus-Christ, sans nous inquiéter du lendemain. Il est mort sur la croix, il a versé son sang pour la rémission de nos péchés et nous réconcilier avec Dieu.Si quelqu'un d'entre nous vit dans la peur, qu'il ou elle ne tarde pas; aujourd'hui même; venez à Jésus avec toutes vos craintes,confiez-les-lui et remerciez-le qu'Il vous en délivre.


Prière
: Seigneur, je viens à toi. Tu me vois, faible et rempli de crainte, mais je sais que tout cela ne vient pas de toi. C'est le contraire de la foi, et je te demande pardon d'avoir été trop longtemps un terreau fertile pour toutes ces craintes qui m'éloignaient peu à peu de toi. Car la peur étant l'amie du doute, elle est donc l'ennemie de la foi. Les écluses du ciel étaient fermées pour moi par ma propre faute, car je me confiais en moi-même et tous mes impossibles plutôt que de tout t'apporter, Jésus. Mais tout cela est fini. À partir d'aujourd'hui, je vivrai en te faisant confiance et en te remettant toutes choses. Avec ton aide, je maîtriserai mes peurs et j'emmènerai toutes pensées captives à l'obéissance à ta Parole. Rejetant ce qui n'est pas réel, et m'attachant à ta vérité, je marcherai d'un pas léger, sachant que tu es un soutien infaillible pour ceux qui reconnaissent à quel point ils ont besoin d'un soutien ferme et inébranlable.

 

Oui, Jésus, tu es ma béquille, je suis fier de le dire, et je veux crier au monde entier que tout ce qui est terrestre ne peut que les soulager pour un temps, mais ces moments de soulagements sont toujours suivis de bien des tourments. Mais toi Jésus, tu bénis et tu guéris, et tu ne fais suivre tes bénédictions d’aucun chagrin. Prends le contrôle de ma vie et dirige-moi là où tu le veux. Que ta volonté, Seigneur, s'accomplisse en moi comme elle est faite dans le ciel. Avec le prophète Esaïe. Je dis : Voici, Dieu est ma délivrance, je serai plein de confiance, et je ne craindrai rien; car l’Éternel est ma force et le sujet de mes louanges; c’est lui qui m’a sauvé.


Seigneur Dieu Tout-Puissant, je bénis ton nom, et je te loue pour toutes les merveilles que tu as faites, pour tous tes miracles, car tu es le médecin des cœurs par excellence.Tu restaures, tu relèves celui qui était abattu, et celui qui marche avec toi ne chancelle jamais. Amen !

 

N’oublions pas que Jésus nous a tant aimés qu’Il a donné sa vie pour nous. Demeurons dans cet amour, restons sous la grâce de Dieu, et Il habitera en nous, et nous, en Lui. Toutes craintes partiront et seule restera la confiance totale en notre Dieu d’amour, qui ne cherche pas à châtier, mais à bénir. Nous avons un Dieu miséricordieux, lent à la colère et riche en bonté.

 

 

Que toute la gloire lui revienne...Amen !

 
 Vie chrétienne, prières et pensées bibliques

3155007152_1_4_YTwUsVYA.png

 



20/10/2015
13 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 408 autres membres