Le temps de l'exaucement

 

Le temps de Dieu.jpg

 

Il y'a deux sortes de temps : Le temps de DIEU et le temps de l'homme. La différence entre les deux est tellement grande, qu'elle génère une grande confusion.

 

Lorsque Le Seigneur JÉSUS fait des promesses, IL les accomplit toujours en son temps. Les bénédictions ainsi acquises sont parfaites et ne sont suivies d'aucun chagrin. Mais souvent entre le moment de la formulation de la prière, et celui de la manifestation pratique de l'exaucement, un certain temps peut s'écouler. Un certain temps qui va alors exiger de la persévérance et de la patience, qui sont deux vertus qui accompagnent toujours la foi.

 

Malheureusement dans ce siècle de la vitesse, de la rapidité et de l'Internet, la persévérance et la patience font cruellement défaut, même au sein des enfants de DIEU. Et pourtant sans ces vertus, il est impossible de vivre victorieusement par la foi.

 

Il ne suffit donc pas de prier selon la volonté de DIEU, mais il faut également attendre l'exaucement, selon le temps de DIEU. Cette compréhension est importante, car pour l'avoir négligé, beaucoup de chrétiens sont tombés dans les pièges du diable, passant ainsi à côté de la parfaite bénédiction.

 

L'impatience et la précipitation sont sources d'égarement, de confusion, de déception et d'échec qui sont de la responsabilité du chrétien, le diable ne faisant qu'en profiter, en accentuant les failles dans la foi qu'il aura au préalable constatée.

 

On peut prier selon la volonté de DIEU et faire preuve d'impatience en voulant aider le Seigneur JÉSUS à réaliser sa promesse. C'est là également une grossière erreur que font de nombreux chrétiens. En voulant aider DIEU, l'exaucement s'éloigne d'eux et ils passent à côté du bonheur. Parfois par les moyens qui ne sont pas ceux de DIEU, ils obtiennent un semblant ou une ressemblance de la bénédiction promise, mais qui n'est pas la bénédiction de DIEU, de même que tout ce qui brille n'est pas or. Ce semblant de bénédiction sera ponctuellement une source de joie qui va s'avérer avec le temps, d'un arrière goût douloureux continuel.

 

Celui qui ne sera pas dans la volonté et dans le temps de DIEU, connaîtra la confusion, le doute, le désarroi, l'insécurité, l'absence de paix et de joie intérieure, l'insatisfaction, la dépression : Il n'y a pas de bonheur dans la désobéissance, même si au début on éprouve une certaine paix et une certaine joie, à l'instar du fils prodigue avant d'avoir dilapider son héritage, mais au fur et à mesure l'existence devient amère et insipide.

 

CAR TOUT CE QUI N'EST PAS DANS LE TEMPS DE DIEU, N'EST PAS DE DIEU, ET DONC N'ENRICHIT PAS.

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2009/07/335490/artimage_335490_911442_201205232439583.gif

 

 



06/09/2013
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 418 autres membres