Les cadeaux de Noël à Jésus

 

 

 

 Une jolie histoire pour les enfants

 

L’histoire que je vais te raconter parle d’un garçon de 9 ans appelé Sébastien. Accompagné de sa famille et de sa petite sœur, il s’approche de la crèche.

Il regarde l'Enfant Jésus. Les larmes lui viennent alors aux yeux.
Pourquoi pleures-tu ? demande Jésus. Parce ce que je ne t'ai rien apporté.
Tu peux quand même m'offrir quelque chose, répond Jésus.

Alors Sébastien devient rouge de joie et dit :


Je veux bien t'offrir ce que j'ai de plus beau. Et Sébastien propose tout de suite :
Ma console de jeux Play Station 3, mon VTT que j’ai moi-même relooké et le dernier album de Tokio Hotel que je viens d’avoir. Tu verras il est super !


Non merci, dit Jésus. C’est très gentil de me proposer ces cadeaux si importants pour toi, mais je n'ai pas besoin de tout ça. Ce n'est pas pour ça que je suis venu sur la terre. Je préfèrerais tout autre chose de toi. Quoi donc ? demande Sébastien un peu déçu et étonné, mais curieux de savoir ce que Jésus peut préférer à ce qu’il a de mieux.


Offre-moi le dernier devoir que tu as fait à l'école, dit Jésus tout doucement pour que personne d'autre n'entende. Sébastien sursaute, il s'approche tout près, tout près de la crèche et chuchote à son tour : Mais écoute, Jésus, le maître, il a écrit dessus "insuffisant"...
C'est bien pour ça que je le veux !
Ben pourquoi ? demande Sébastien.
Ne me refuse pas ce qui est classé  "insuffisant" dans ta vie. Tu me le promets ?
Ben, j'veux bien, répond Sébastien un peu dubitatif.

Et pour deuxième cadeau, continue Jésus, donne-moi ton bol du petit déjeuner.
Mais je l'ai cassé ce matin ! Apporte-moi ce que tu as cassé et ce qui est cassé dans ta vie, je le réparerai. Tu me donneras ça aussi ? Oui, je veux bien. Si tu veux ça, je te le donne aussi.


Et maintenant, puisque tu me proposais tout à l’heure trois cadeaux, dit Jésus, j’ai une idée pour le troisième. Voilà, apporte-moi la réponse que tu as faite à ta mère quand elle t'a demandé comment ton bol s'était cassé.

Là, Sébastien pose sa tête sur le bord de la crèche et il se met à pleurer, mais à pleurer tout fort comme un petit garçon qui a un très gros chagrin. J'ai, j'ai, j'ai…Il a du mal à parler.
J'ai dit que le bol était tombé par terre et que c'était la faute de ma petite sœur, mais en vrai, c'est moi qui l'ai poussé de la table parce que j'étais en colère.


Apporte-moi tous tes mensonges, tes jalousies, tout ce que tu penses avoir fait de méchant, dit Jésus. Et lorsque tu viendras avec tout ça vers moi, je te prendrai dans mes bras, je te consolerai et je t'aiderai. Je t'aime aussi dans ta faiblesse, tes limites, ta fragilité ; pas seulement dans ce qui est réussi, beau ou riche. Je veux t’aider à enlever ce qui t’empêche de grandir heureux.

Tu veux bien accepter mon cadeau ?


Et Sébastien écoute et s'émerveille. Il s'agenouille, à quelques centimètres du bœuf et de l’âne, le cœur léger et heureux. (Conte anonyme)

 



17/12/2012
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 416 autres membres