Lorsque Dieu vous fait attendre / Remporter le prix

artfichier_335490_4218099_201410265858181.png

Nous sommes, à juste raison, appelés la "génération micro-ondes", celle qui veut tout, tout de suite. Mais Dieu a son rythme propre et rien ne peut le bousculer. C'est pourquoi, lorsqu'il vous fait attendre, contrôlez votre langue. Elle est comme un petit gouvernail sur un grand navire. Vos paroles fixent votre cap et peuvent empêcher les mauvaises pensées de pénétrer votre esprit.

 

Mel Weldon a dit : Mon esprit est un jardin et mes pensées sont des semences. Je récolterai soit des fleurs soit des mauvaises herbes.


Demandez à Dieu de contrôler vos émotions

 

Paul a dit : Réjouissez-vous en espérance. Soyez patients dans la tribulation. Persévérez dans la prière. Vos plaintes ne font qu'amplifier les problèmes. La prière transforme une énergie négative en énergie positive.

 

Salomon a dit : Le cœur content est un festin perpétuel (Proverbes 15:15). Le rire atténue la tension, allège le fardeau et remplit votre cœur de joie. Appréciez cette chance de pouvoir apprendre. Pour les Chinois, chaque problème est une opportunité. Dans leur langue, le symbole pour les mots "problème" et "opportunité" est le même.

 

Salomon a dit : Il est précieux pour un homme d'être actif (Proverbes 12:27).

 

Tirez les leçons de vos expériences, aussi dures soient-elles, et souvenez-vous que certaines des plus grandes découvertes sont issues de crises. Aimez sans condition.

 

Une action pour aujourd'hui

 

Face à un problème humain, il est tentant, quand on est sous pression, de chercher un bouc émissaire. En résumé : nous faisons tous des erreurs, mais tout le monde peut être relevé. N'êtes-vous pas soulagé ? Lorsque vous êtes stressé, restez courtois et serein 

 

 

artimage_335490_919220_20120526442371.gif

 

 

 Remporter le prix

 

artfichier_335490_2598067_201308200628296.jpg

 

Apporte-moi les livres...Surtout les parchemins

 

Enfermé dans une cellule du Couloir de la Mort, prêt à l’exécution et sans espoir de recours en grâce, Paul écrit à Timothée et lui demande de lui apporter ses livres, car il tient à continuer à recevoir de l’enseignement, et son papier à lettres, car il veut dispenser à d’autres son enseignement ! Quelle attitude admirable ! Il ne lui demande pas d’aller chercher un avocat, car il n’en a pas besoin, l’histoire expliquera au monde ce qu’il a fait de sa vie. Il n’a pas besoin de confort supplémentaire, car il a déjà appris à être content dans l’état où il se trouve.

 

Il demande ses livres car il sait que, tant que vous êtes vivant vous devez progresser, sinon vous ne faites qu’occuper de la place sur la terre. Lire vous permet de transcender n’importe quelle situation ou d’explorer de nouveaux mondes. La connaissance permet à votre esprit de rester alerte et libre. Pierre a dit : Croissez dans la grâce et dans la connaissance de notre Seigneur....

Il demande aussi du papier pour écrire d’autres lettres, car son désir est de continuer à être productif, il ignore les circonstances dans lesquelles il se trouve. Il ne se plaint pas, ne gémit pas, n’exprime aucun apitoiement sur son sort. Il dit seulement : J’ai encore quelque chose à dire, et je veux le dire. Je n’ai pas encore fini ma course !

 

L’art de la vie réside dans ce désir de continuer jusqu'à la dernière minute. Même sur la croix, les mains et les pieds percés de clous, Jésus a continué à annoncer le royaume de Dieu. C’est Lui qui doit demeurer notre exemple. Aussi Paul, le vieil homme de foi et de vérité, nous enseigne-t-il la plus grande leçon de la vie.

 

N'abandonnez jamais la partie, car même dans les dernières secondes, un but est toujours possible.

 

 

signature_1(5).gif

 

 

 



20/05/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 414 autres membres