Mon enfant bien-aimé

 

 

 

Le langage humain est impuissant à décrire ma beauté. Et pourtant, certains de mes enfants, au cours de l'histoire, ont tenté de parler aux autres de ma splendeur. C'est grâce à l'inspiration de mon Esprit qu'ils ont eu un aperçu de ma gloire. Pour célébrer celle-ci, ils se sont répandus en paroles d'émerveillement, de crainte et d'adoration.

Par essence, par nature, par mon caractère...Je suis merveilleux. Je suis digne d'amour. Je suis ton Sauveur ! Ton Berger ! Je suis l'origine de ta force, la source de ta respiration. Regarde avec quelle tendresse je me comporte avec toi. Goute à la douceur de mon Esprit, plus délectable que le miel. Viens à moi simplement, et tu découvriras que je suis doux et humble de coeur. Maintenant je t'invite à me recevoir...Non seulement comme ton compagnon de route, comme ton ami intime, comme ton Père Saint, mais comme ton bien-aimé ! Prends ma vie en toi. Assimile ma nature sainte et éternelle, abreuve-toi à ma source comme si tu buvais une boisson rafraîchissante.

Oui je t'appelle, et je viens à toi, mon enfant bien-aimé, parce-que je veux te rencontrer. Je désire que tu m'aimes et que tu aies confiance en moi. Et plus tu me connaîtras, plus tu t'appuieras sur moi. Mon enfant, je te chéris tendrement. Que cela te remplisse de courage. Rapproche-toi de moi maintenant ! ne crains point : je n'ai que de bonnes intentions à ton égard.

Si tu veux connaître la plénitude, donne-toi tout entier à moi ! Après cet échange, tu ne seras plus jamais le même. De même que la lumière du soleil purifie ce qui est exposé à ses rayons, de même ton être entier seras purifié lorsque ma vie croîtra en toi.

Mon enfant bien-aimé, je t'aimais déjà avant même la fondation du monde. A présent je place sur toi le sceau spécial de mon Sain-Esprit. Tu es mon trésor particulier. Tu es devenu mon enfant grâce à un plan amoureusement mis au point depuis l'éternité. Ecoute bien : au-delà de ton bref passage sur terre, je t'ai préparé une merveilleuse demeure, où tu habiteras avec moi pour toujours. Ce que tu es et ce que tu seras trouve son commencement et sa fin en moi...



Je te laisse ces derniers mots :
 Apprends à me connaître, et tu auras la vie éternelle.



Extrait de : Un Dieu de tendresse de Phillip Keller

811782b2.png

 

 

 



17/03/2013
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 418 autres membres