N'essayez pas de tout controler / L'encouragement

artfichier_335490_5030128_201508025413921.jpg

II guidera tes pas.

 

Ne pas réussir à se maîtriser nous porte préjudice, mais chercher à tout contrôler, les autres ou soi-même, montre qu’on ne fait pas assez confiance à Dieu. Seul Dieu détermine le résultat. "Ne te fie pas à ta propre intelligence, mais place toute ta confiance dans le Seigneur. Appuie-toi sur lui dans tout ce que tu entreprends et il guidera tes pas" (Proverbes 5:6). Si vous vous rendez compte que vous cherchez à tout contrôler jusque dans les moindres détails, mettez en pratique ces conseils :

 

1) Comprenez que vous n’êtes ni indépendant ni autosuffisant. "Nous sommes son peuple, son troupeau" (Psaumes 100:3). Le troupeau ne peut pas prendre soin de lui-même ; il a besoin du berger pour le nourrir, le diriger et le protéger. Vous saisissez ?

 

2) Quand vous êtes face à l’imprévu, réagissez calmement. Dieu n’est jamais pris au dépourvu. Bien souvent, ce qui ressemble à une épreuve est une occasion pour lui de vous montrer qu’il vous aime et prend soin de vous.

 

3) Laissez Dieu se charger des choses extérieures et concentrez-vous sur ce qui dépend de vous. Une fois que vous comprenez que vous ne contrôlez jamais vraiment ce qui vous arrive mais seulement votre attitude, vous ne stresserez plus inutilement. Respirez profondément pour ralentir la montée d’adrénaline, faites une prière en silence et remettez votre problème à Dieu. Son plan pour vous reste valide. "Quand je n’étais qu’une masse informe, tes yeux me voyaient ; et sur ton livre étaient tous inscrits les jours qui étaient fixés, avant qu’aucun d’eux existe" (Psaumes 139:16). N’essayez pas de tout contrôler.


Si vous trouvez que vous cherchez à tout contrôler, faites ces trois choses :

 

1) Au lieu de craindre votre faiblesse, faites-en une force. Vous pourrez alors faire l’expérience de la puissance de Dieu. "Ma grâce te suffit, ma puissance s’accomplit dans la faiblesse". Lâchez et laissez Dieu agir !

 

2) Ne dissimulez pas vos faiblesses. Josaphat savait l’envahisseur bien plus fort que lui. Il a prié : "O notre Dieu" nous sommes sans force devant cette multitude nombreuse qui s’avance contre nous, et nous ne savons que faire, mais nos yeux sont sur toi (2 Chroniques 20:12). Comment l’histoire se finit-elle ? Miraculeusement ! Les envahisseurs se sont détruits mutuellement sans que les hommes de Josaphat aient à se battre. Plus vous vous sentez démuni et placez votre confiance en Dieu, plus vous verrez de grands miracles.

 

3) Étudiez les passages qui parlent de la souveraineté de Dieu et de l’inutilité d’essayer de tout contrôler. "On jette les dés pour connaître l’avenir, mais c’est le Seigneur qui détermine la réponse" (Proverbes 16:33). "L’homme élabore de nombreux plans, mais seule la décision du Seigneur se réalise". Il agit comme il lui plaît avec l’armée des cieux et avec les habitants de la terre, et il n’y a personne qui résiste à sa main et lui dise : Que fais-tu ? (Daniel 4:32). "Car Dieu nous avait choisis par avance, selon son plan ; et Dieu réalise toutes choses conformément à ce qu’il a décidé et voulu" (Ephésiens 1:11).

 

 

Détendez-vous et faites confiance à Dieu, il sait ce qu’il fait et veut votre bien.

 

artfichier_335490_3948338_2014072405551000.gif

 

 

 

Devenez un spécialiste de l'encouragement

 

 164165_1688226777102_4957388_n.jpg

 

 

Pendant les années vingt, les Chisholm étaient l’exemple type d’une famille de la haute société américaine. Everlina, leur gouvernante, travaillait chez eux depuis quarante-cinq ans, et avait pris l’habitude d’amener sa petite nièce parfois jouer dans la grande maison. Les Chisholm se prirent d’amitié pour la petite fille qui aimait chanter. Madame Chisholm, musicienne de profession, remarqua la justesse de la voix de l’enfant et offrit de s’occuper d’elle, afin qu’elle puisse poursuivre des études musicales. La petite fille fut ravie de l’offre. Elle aimait depuis déjà longtemps écouter des enregistrements de célèbres chanteurs d’opéra et ne manquait pas de suivre à la radio toutes les retransmissions des opéras du Metropolitan.

  

Ce jour-là elle fit un premier pas vers l’accomplissement de ses rêves et bientôt les amis et invités des Chisholm se mirent à écouter avec surprise et un grand plaisir cette fillette qui chantait déjà les grands classiques de l’opéra avec une sensibilité et une maturité qui dépassaient largement son âge. Elizabeth Chisholm continua de s’occuper de son éducation musicale puis l’envoya continuer sa formation à l’école Juilliard, à New York. En conséquence le monde découvrit, quelques années plus tard, le talent phénoménal de Leontyne Price, qui devint la cantatrice chérie du Metropolitan Opera. La Bible dit :


Ne refuse pas de faire du bien à une personne qui en a besoin.

 

William Barclay a écrit : “L’un des devoirs les plus importants de tout être humain est d’apprendre à encourager les autres.” En tant que disciple de Christ, vous avez donc le devoir d’encourager les autres en mettant en valeur leurs qualités et leurs talents plutôt qu’en accentuant leurs défauts et leurs faiblesses, voyant en chacun d’eux un être unique plutôt qu’un stéréotype, en les respectant plutôt qu’en les critiquant ou en les ridiculisant, en leur pardonnant plutôt qu’en les humiliant, en leur offrant votre amour sans contraintes plutôt qu’en leur imposant des conditions, en applaudissant chacun de leur succès et de leur développement plutôt qu’en leur disant : “Tu ne changeras vraiment jamais !”, en voyant en eux le potentiel que Dieu y a placé plutôt qu’en les considérant comme des sujets à problèmes. Allez, laissez tomber un peu de votre théologie et de vos doctrines et mettez en pratique les commandements de Christ ! Devenez un spécialiste dans l’art d’encourager les autres !

 

Dieu savait que Josué aurait besoin de toute l’aide qu’il pourrait obtenir afin de conduire les israélites jusqu’en Terre Promise, aussi ordonna-t-Il à Moïse : “Fortifie-le et affermis-le ; car c'est lui qui passera devant ce peuple et qui le fera hériter du pays que tu verras” (verset.27-28). Dieu savait que Moïse était le mieux placé pour affermir et encourager Josué, parce qu’il avait dû gérer les pressions et les difficultés soulevées constamment par le peuple d’Israël depuis la traversée de la Mer Rouge jusqu’aux années passées au désert où le peuple n’avait cessé de se plaindre de Dieu et de Moïse. Tout le monde a besoin, un jour ou l’autre, d’encouragement, et vous n’échappez pas à la règle ! Il vous faut entendre quelques applaudissements de votre entourage, lorsque vous traversez des circonstances difficiles ou essuyez des défaites.

 

Le poète allemand Goethe a dit :“Vous apprenez beaucoup par la discipline, mais beaucoup plus par les encouragements.” Ces derniers revigorent votre esprit et vous procurent l’énergie nécessaire pour repartir de plus belle. Un pasteur bien connu a dit :“Rien ne peut vous soulever davantage que les mots d’encouragement de votre meilleur ami ou de vos proches. Ils représentent l’oxygène de votre âme.” Après avoir couru quelques kilomètres, nous avons peut-être besoin de faire une pause pour nous reposer et reprendre notre souffle avant de continuer. Avant d’affronter une difficulté, nous avons tous besoin de faire la pause “encouragement” !

 

Aussi devenez l’oxygène dont a besoin quelqu’un aujourd’hui, encouragez-le à persévérer sur le chemin qui mène au Royaume. Répétez-lui la promesse divine que “toutes choses doivent concourir à son bien.” Qui peut avoir besoin aujourd’hui de vos encouragements ? Ne laissez pas passer la journée sans contacter cette personne car la Bible dit :

 

Poursuivons ce qui est constructif pour autrui (Romains 14:19).

 

 

signature_1(5).gif

 

 

 

 

 

 



02/08/2015
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 414 autres membres