Obéissance à Dieu

 

 

enfant-agneau.jpg



Mettez en pratique la parole et ne vous contentez pas de l’écouter en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements.

La grâce n’est pas une licence pour pécher. Tout comme les enfants doivent obéir à leurs parents, et comme Jésus a obéi à Dieu, nous devons obéir à notre Père céleste ; pas pour devenir ses enfants, ni pour être juste à ses yeux, c’est la foi en Jésus qui nous justifie, mais parce que nous sommes déjà ses enfants et la justice de Dieu en Lui. Etant ses enfants saints, rachetés et justes, l’obéissance est ce qui nous permet de porter du fruit, ou de moissonner notre justice. C’est de cette façon que nous marchons et manifestons la sainteté que nous avons reçue de Jésus. C’est ainsi que nous Le glorifions et accomplissons son plan merveilleux pour nos vies. (Esaïe 32:17, Hébreux 12,11, Éphésiens 2:10).

La grâce n’est pas une licence pour pécher, mais plutôt un appel à l’obéissance fondée sur l’amour. Motivée par l’amour de Dieu, la grâce nous permet de « travailler à notre salut ». Cette obéissance est rendue possible par Dieu qui agit en nous pour créer le vouloir et le faire Son bon plaisir. La grâce nous permet d’être « conduit par l’Esprit ». Cette obéissance est rendue possible par la puissance du Saint-Esprit. La grâce nous permet de demeurer en Lui et de porter beaucoup de fruit. Cette obéissance est rendue possible par notre union et notre communion avec Jésus.

L’obéissance, facilitée par Dieu, c’est ce que la grâce rend possible lorsque l’on s’appuie sur Dieu. Comment ? En croyant qu’Il est notre capacité et qu’Il crée en nous à la fois le vouloir et faire son bon plaisir. En croyant qu’Il est notre vie et notre force. En croyant que le Grand Dieu est Celui qui obtient la victoire sur le péché et la chair en nous. En refusant d’accepter toute condamnation et en répondant avec humilité à la correction et à la discipline affectueuse et ferme du Père.

Correction ? La discipline ? Oui ! Sous la grâce, Dieu ne traite pas la désobéissance de manière juridique en exigeant un jugement et une peine. Il n’émet pas de contravention, ne nous met dans des épreuves, et ne nous envoie pas en prison pour crime. Mais Il agit comme on le ferait en famille, appliquant au besoin une correction et une discipline aimantes et solides pour notre bien. Il le fait parce qu’Il nous aime.

Rappelez-vous qu’aucune condamnation ne signifie pas aucune conséquence. Cela ne signifie pas non plus aucune correction ou discipline paternelle. L’une des fonctions de la grâce, c’est qu’elle nous accorde le privilège d’avoir un Père qui nous corrige avec amour pour notre bien afin que nous puissions avoir part à Sa sainteté, plutôt qu’un juge qui exerce un jugement pour les péchés.

Supportez la correction : c’est comme des fils que Dieu vous traite. Quel est le fils qu’un père ne corrige pas ? Mais si vous êtes dispensés de la correction à laquelle tous ont part, c’est donc que vous êtes des enfants illégitimes et non des fils.   (Hébreux 12:7-8, S21).

Enfant de Dieu, la grâce rend l’obéissance possible. Elle n’autorise pas la désobéissance mais la rend juste pardonnable. La grâce n’est jamais négligeable, mais notre réponse à la grâce peut l’être, si nous pensons qu’elle nous libère du péché, et du plan que Dieu a de voir ses enfants marcher dans la lumière comme des enfants de lumière.

C’est pourquoi, tenez votre intelligence en éveil, soyez sobres et mettez toute votre espérance dans la grâce qui vous sera apportée lorsque Jésus-Christ apparaîtra. En enfants obéissants, ne vous conformez pas aux désirs que vous aviez autrefois, quand vous étiez dans l’ignorance. Au contraire, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite. En effet, il est écrit : Vous serez saints car moi, je suis saint. (1 Pierre 1:13-16, S21).

 


artfichier_335490_6584825_201611274629137.gif

Obedience to God



Be ye doers of the Word, not hearers only, deceiving yourselves.


Grace is not a license to sin. Just like children are to obey their parents, just like Jesus obeyed God, we are to obey our Heavenly Father. Not to become His children, or righteous in His sight–faith in Jesus does that for us, but because we are already His children and the righteousness of God in Him.  As His holy, redeemed and righteous children, obedience is how we bring forth the fruit, or harvest, of our righteousness. That’s how we walk in and manifest the holiness we have received from Jesus!  That’s how we glorify Him and fulfill His wonderful plan for our lives. (Is. 32:17; Heb. 12;11; Eph. 2:10).

Grace is not a license to sin, but a call to obedience based on love. Motivated by God’s love, grace enables us to “work out our salvation” –that is an obedience made possible by God working in us both to will and do His good pleasure. Grace enables us to be “led by the Spirit” –that is an obedience made possible by the Spirit’s power.  Grace enables us to abide in Him and bring forth much fruit–that is an obedience made possible through our union and communion with Jesus.

God-enabled obedience, that’s what grace makes possible, as we draw upon Him. How ? By believing He is our ability and He is working in us both to will and do His good pleasure. By believing He is our life and strength. By believing He is overcoming sin and the flesh as the Greater One inside of us.  By refusing to come under condemnation, while responding humbly to the Father’s loving and firm correction and discipline.

Correction? Discipline ? Yes ! Under grace, God does not treat disobedience as a legal matter, requiring judgement and punishment.  He does not issue tickets, put us on trial, fine us, or send us to jail for violations.  But He will treat it as a family matter, applying loving and firm correction and discipline as needed for our good.  That is because He loves us.

Remember, no condemnation does not mean no earthly consequences. Nor does it mean no Fatherly correction and discipline. Instead, one of the functions of grace is that it blesses us with a Father who lovingly corrects us for our good, so that we may partake of His holiness, rather than a Judge, who wields out punishment for sins.

If you endure chastening, God deals with you as with sons; for what son is there whom a father does not chasten? But if you are without chastening, of which all have become partakers, then you are illegitimate and not sons. (Hebrews‬ ‭12:7-8‬ ‭NKJV‬‬).

Child of God, grace makes obedience possible. It does not make disobedience permissible–just forgiven.  Grace is never cheap, but our response to grace can be, if we think it frees us to sin, and from God’s plan that His children walk in the light as children of Light.

Therefore gird up the loins of your mind, be sober, and rest your hope fully upon the grace that is to be brought to you at the revelation of Jesus Christ; as obedient children, not conforming yourselves to the former lusts, as in your ignorance; but as He who called you is holy, you also be holy in all your conduct, because it is written : Be holy, for I am holy. (‭‭I Peter‬ ‭1:13-16‬).

 

signature_1(6).gif

 

 

 



07/09/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 408 autres membres