Patience + Persévérance

Brebis.jpg

 

Une équation gagnante en période d’attente.


Durant nos pénibles moments d’attente, comment devrions-nous vivre ? Y a-t-il quelque chose que nous pourrions faire maintenant pour nous préparer à la réponse de Dieu ? Certes, nous avons besoin en même temps de patience et de persévérance. Nos efforts pour équilibrer ces deux qualités influenceront la mesure dans laquelle nous serons prêts.

 

Être persévérant consiste à « agir », même lorsque nous attendons patiemment. En espérant un exaucement, nous devons continuer d’apprendre, de croître et de nous préparer en réagissant sagement aux difficultés et aux occasions favorables devant nous. Ces activités ne sont peut-être pas l’accomplissement ultime de nos désirs, mais elles nous aident à nous préparer pour le moment où ils se réaliseront. Comment réussissez-vous à équilibrer ces deux qualités essentielles ? D’après la liste qui suit, déterminez où vous vous situez. Si vous n’êtes pas là où Dieu veut que vous soyez, décidez d’effectuer un changement aujourd’hui.

 

Patience + inaction = mauvaise préparation


Un chrétien peut parfois commencer à se dire : Dieu fera tout ce qu’il veut et il n’a pas besoin de moi pour accomplir quoi que ce soit. Cette personne a une vision erronée de sa propre valeur. Dieu est omnipotent et souverain, mais il ne nous exclut pas de ses plans. Il nous a fait don du libre arbitre pour que nous puissions choisir de participer à son œuvre. Si nous ne persévérons pas en priant, en obéissant à sa Parole, en annonçant la vérité, en nourrissant notre relation avec lui et les autres, nous manquerons des occasions inattendues ou même l’exaucement d’un désir longtemps attendu (Jacques 2:14-17).

 

Impatience + persévérance = frustration


La personne persévérante, mais impatiente, possède un moteur interne qui fonctionne sans arrêt. Elle travaille sans cesse en espérant accomplir quelque chose ou en contraignant les gens à « agir correctement » par la seule force de sa volonté. Vivre avec cette approche ressemble à essayer de déplacer l’océan en le lui commandant; c’est un exercice futile et impossible. Nous devons plutôt apprendre à laisser aller, à faire confiance en Dieu et à espérer (Psaume 46:11).

 

Apathie + inaction = absence de but


La personne sans but traverse la vie passivement et laisse ses circonstances en dicter le cours. Non préparée à rencontrer Christ, elle est insatisfaite parce que sa vie manque de valeur spirituelle. À moins de se repentir et de se tourner vers Dieu, elle ne pourra pas franchir les étapes essentielles à la foi et à la persévérance qui mènent à une vie de service envers le Seigneur.

 

Patience + persévérance = préparation


Faire preuve à la fois de patience et de persévérance est une question d’équilibre entre la tranquillité d’esprit et l’action. Cela exige une ferme confiance en Dieu, la conviction qu’il nous réserve ce qu’il y a de mieux pour nous et l’assurance que son calendrier est parfait. Nous ne devrions pas essayer de forcer les choses ni abandonner la course en restant là à ne rien faire.

 

Notre foi en Christ nous permet de vivre le cœur en paix pendant que nous attendons l’exaucement de notre prière. C’est ce qui nous prépare à recevoir la vie abondante que notre Seigneur a promise en Jean 10:10.

 

 

Linda Canup

63b21f27.gif

 

 

 

 

 

 



10/11/2014
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 414 autres membres