Réconfortez les autres - Conte sur la paix

 

 mamanbébé.jpg

 
Quelques mots de réconfort suffisent parfois à faire renaître l’espoir.

 
Écoutez une conversation typique et vous entendrez beaucoup de plaintes, de récriminations et d’appréhensions. Par exemple : il me manque ceci, on me doit cela, on ne me respecte pas, on ne pense pas à moi, les autres ont de mauvaises intentions envers moi, etc. S’il vous arrive de vous comporter ainsi, sachez que vous ne rendez pas service à ceux qui vous écoutent.

Personne n’a besoin d’entendre vos plaintes. Au contraire, les gens qui vous entourent ont besoin d’être aidés, aimés, soutenus, réconfortés et parfois même secourus. Alors, dites des paroles encourageantes, donnez un bon regard, un sourire et vous aurez la satisfaction de rendre service.

Ceux qui ont constamment besoin de l’attention et de l’affection des autres se préparent une vie de déception. En effet, ce besoin fait d’eux des demandeurs plutôt que des donneurs. Les donneurs d’attention sont en contrôle, car ils choisissent volontairement de donner. Les receveurs d’attention sont plutôt à la merci des autres. Et ils sont parfois prêts à de grands sacrifices pour trouver une oreille attentive à leurs problèmes.

Cesser d’être victime et de vous plaindre auprès des autres. Soyez plutôt quelqu’un chez qui l’on vient chercher le réconfort. Ce rôle est immensément plus satisfaisant. Cette façon d’être contribuera à votre épanouissement en vous permettant d’être ouvert et de vraiment comprendre les autres plutôt que de focaliser uniquement sur vous-mêmes. Donc, écoutez les autres attentivement. Pendant cette écoute et grâce à vos questions, identifiez les réalisations et les défis qu’ils ont surmontés. Par la suite, encouragez-les en reconnaissant la valeur de leurs réalisations et succès.

 

En soulignant ce qu’une personne a réalisé de bien, vous la réconfortez et vous la stimulez à devenir encore meilleure. Ainsi vous contribuez au bien-être de tous, incluant le vôtre. Aimer les autres, c’est les supporter, dans tout ce qu’ils entreprennent pour progresser vers un mieux-être.



 Pensées positives

 
Cette journée est un merveilleux cadeau que la vie me fait.

Si aujourd’hui est bien vécu, chaque hier se transformera en heureux souvenir

et chaque demain se transformera en une vision remplie d’espoir.

 

Les êtres sont comme des fleurs uniques.
Chacun s’ouvre et s’épanouit à sa manière et à son propre rythme.

 

 

fleur-oiseau.jpg

 

 

Conte sur la paix

 
Il était une fois un souverain qui offrit une généreuse récompense à l’artiste qui ferait la plus belle représentation de la paix.

Plusieurs peintres proposèrent une œuvre. Le souverain regarda attentivement les différents tableaux. Mais il en garda seulement deux, parmi lesquels il devait faire un choix final après un examen minutieux.

La première peinture était un lac d’une tranquillité parfaite qui reflétait des montagnes majestueuses. Toute cette œuvre inspirait le calme. En regardant ce tableau, tout le monde était d’avis qu’il serait choisi par le souverain.

L’autre peinture représentait également un paysage montagneux. Mais dans ce tableau, les montagnes étaient rocheuses et abruptes. De plus, le ciel était chargé de nuages gris desquels émanaient de vifs éclairs. Finalement au milieu de la toile, il y avait une chute d’eau tumultueuse parsemée de rochers proéminents.

Le souverain examina particulièrement bien ce tableau tumultueux. Et il découvrit tout près de la chute un petit buisson qui avait poussé sur un rocher rugueux. Dans ce buisson, une maman oiseau avait bâti son nid. Tout près d’un remous d’eau bouillonnant, la maman oiseau était assise sur son nid apparemment en parfaite sérénité. Inspiré par la tranquillité de l’oiseau, le souverain choisit ce tableau. Et il se justifia en disant ceci : Il est facile d’être en paix dans un endroit calme. Mais celui qui réussit à l’être au milieu du tumulte porte le calme en lui-même. Il devient ainsi une source de sérénité pour tous.

 

 

Pensées sur la paix


L’eau coule paisible là où le courant est profond.
Shakespeare

Nos oeuvres d’amour ne sont rien d’autre que les oeuvres de paix.

Accomplissons-les avec un amour et une efficacité toujours plus grands,

chacune et chacun d’entre nous dans son travail quotidien, chez lui, auprès de son prochain.
Mère Teresa


Quand le pouvoir de l’amour dépassera l’amour du pouvoir, le monde connaîtra la paix.

 

 

 

5_BARRE-146-.gif

 

 

 

 

 

 



15/07/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 408 autres membres