Un regard inquiet

 

 

132526966197.gif

 

Regardez les oiseaux du ciel: ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n’amassent rien dans des greniers; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux ? Matthieu 6:26

 

Bien des gens passent une bonne partie de leur temps à s’inquiéter de tout et de rien. Pour plusieurs, il y a sujet de s’inquiéter. Il ne s’agit donc pas de négliger les incidents qui engendrent l’inquiétude, mais d’apprendre à mieux les gérer avec Dieu.

 

Loin de dire que nous n’avons aucune raison de nous inquiéter, ce texte nous confirme justement que la vie fournit constamment des situations qui produisent de l’inquiétude. Cependant, ce passage des Écritures nous encourage à ne pas nous laisser glisser dans l’anxiété. De toute façon, que l’on soit anxieux ou pas ne change rien à la situation. Non seulement l’inquiétude n’ajoute rien de plus à notre vie, mais elle diminue également de beaucoup notre qualité de vie. À quoi sert-il de ne nous mettre dans un état d’esprit lamentable pour des situations hors de notre contrôle ?

 

Facile à dire…

 

Bien entendu, on me dira que tout cela est facile à dire et que, dans les faits, c’est une toute autre chose lorsqu’on le vit. Je vous concède volontiers cet argument. L’anxiété est un problème très difficile à surmonter. Par contre, les promesses de Dieu représentent le remède par excellence pour s’en guérir. Comme le dit Jésus dans le texte cité plus haut, le problème des inquiétudes dépend grandement de nos attitudes face à la foi. Ce que certains aiment appeler une béquille est en vérité cette foi que nous avons en ce Dieu fidèle. Si quelques-uns s’amusent en prétendant que la foi est une béquille, tant pis pour eux. Pour ma part, j’aime mieux me servir de cette béquille qui me libère réellement de mes angoisses que d’en rester prisonnier pour des raisons d’orgueil et d’apparence.

 

 

Ne crains rien, car je suis avec toi; ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu; je te fortifie, je viens à ton secours, je te soutiens de ma droite triomphante. Ésaïe 41:10

 

Le secours vient de Dieu. Lui seul peut vous fortifier dès maintenant. Pour obtenir des résultats, il faut apprendre à persévérer et à bâtir une relation intime avec Lui. La délivrance n’est pas nécessairement l’affaire de quelques minutes de supplication dans les moments critiques, mais l’abandon de tout notre être à Sa volonté.

 

 

Réal Gaudreault
Pasteur de l’Assemblée Chrétienne La Bible Parle, Saguenay

 

 

 



08/11/2013
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 418 autres membres