Je veux rester à côté de toi / Un seul Sauveur

bc15826d3acf90b9e7949ca3f4973c70(2).jpg

 

Je veux rester à côté de toi

 

Un petit garçon avait pris l'habitude de venir très, très souvent à la porte du bureau de son père pour lui demander telle ou telle petite chose. Il avait toujours une demande à faire.

Un jour, les petits coups répétés se firent entendre à la porte :

Entre ! cria le papa.

Comme l'enfant restait silencieux au milieu de la pièce, il lui demanda :

Eh bien, parle ! Dis-moi ce que tu veux.

Oh, rien !

Comment rien ? Allons, n'aie pas peur de me dire ce que tu es venu chercher !


Mais rien, papa ! Je voudrais seulement rester avec toi dans ton bureau. Je ne dirai rien, je ne ferai pas de bruit... mais j'aimerais tant rester avec toi dans ton bureau ! Dis papa ?

Emu d'une telle demande, le père donna immédiatement la permission.

Le petit garçon s'installa dans le coin du bureau avec son jouet, tout en veillant à ne pas déranger son papa.

On peut s'imaginer combien ce père fut heureux de sentir que son enfant venait le trouver et rester à ses côtés, même quand il n'avait à formuler aucune demande particulière.

Exemple pour tant de gens, et même de chrétiens, qui ne viennent jamais à Dieu que lorsqu'ils ont besoin de sa protection ou d'une bénédiction. Le reste du temps, ils l'oublient et se passeraient facilement de Sa présence.

Heureux l'homme qui sait jouir de la présence de Dieu. Il y a d'abondantes joies devant Ta Face, des délices éternelles à Ta Droite.  (Psaumes chapitre 16:11)


 

artfichier_335490_6502276_201611110653692.gif

 

 

 

 

jeune-fille-avec-des-fleurs (2).jpg

 

Un seul Sauveur

 

Un homme était tombé dans un puits, heureusement sans eau, mais en revanche plein d'une boue épaisse qui gênait ses mouvements. Il se releva tout meurtri, cherchant le moyen de sortir de là.  Mais toutes ses tentatives furent inutiles. Il se rendit vite compte qu'il avait besoin d'un secours extérieur. Or le puits était dans un lieu écarté du chemin.

 

Il se mit à crier de toutes ses forces, et fut réconforté en entendant des pas s'approcher. Quelqu'un se penchait sur le puits :

 

Pauvre homme, vous allez mourir de faim dans ce puits ! Mais j'ai un pain dans ma besace, je vous le donne. Le pain tomba dans la boue, et les pas s'éloignèrent.

 

Un peu plus tard, quelqu'un d'autre, entendant les cris, s'approcha :

 

Pauvre homme ! Je veux faire quelque chose pour vous. J'ai sur moi une carte de la région, je vous la donne, elle vous permettra de trouver votre route quand vous serez sorti de ce puits.

 

La carte alla rejoindre le pain au fond du puits. Le malheureux se désespérait quand de nouveaux pas s'approchèrent :

 

Mon pauvre ami, prenez courage. Je vais aller chercher une corde chez un ami, près d'ici. Je l'attacherai à la margelle du puits, et je vous lancerai l'extrémité. Vous la saisirez et je serai assez fort pour vous remonter.

 

Ce qui fut dit fut fait. Bientôt le malheureux était hors du puits.

 

Cette histoire est une parabole. L'homme tombé dans le puits est l'image de l'humanité tombée dans le péché et condamnée à y périr.

 

Les deux premiers passants représentent les religions inventées par les hommes. Elles ne lui offrent qu'une aide dérisoire qui ne change en rien son état. Elles le laissent dans son péché.

 

Le troisième est l'image du Seigneur Jésus qui est seul capable de tirer l'homme de la fosse boueuse de son péché. L'apôtre Pierre déclarait devant le Sanhédrin :

 

Jésus est la pierre rejetée par vous qui bâtissez, Et qui est devenue la principale de l’angle. Il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés. (Actes chapitre 4:11-12).

 

 

André Thomas-Bres - Anecdotes qui font réfléchir

 

 

artfichier_335490_6502276_201611110653692.gif

 

 

 

 



11/03/2020
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 217 autres membres