L'Amour du Seigneur / La joie en Jésus

 amour-seigneur-joie.jpg

 

Aime-la comme l’Eternel aime les enfants d’Israël. (Osée 3:1)

Amour de Dieu pour Israël malgré son péché

 

Croyant, "regarde en arrière" à travers toutes tes expériences, et pense à la manière dont le Seigneur ton Dieu t’a conduit dans le désert sauvage. Et comment il t’a nourri et habillé chaque jour. Comment il t’a supporté avec tous tes murmures, et tes langueurs après tes appétits charnels de l’Egypte. Comment il a ouvert pour toi le rocher pour te désaltérer et te nourrir de la manne qui descendit du ciel.  Pense à sa Grâce suffisante dans tous tes troubles. Comment Son Sang a été un pardon pour toi dans tous tes péchés. Combien de fois sa houlette et son bâton t’ont consolé quand tu as ainsi jeté un regard en arrière sur l’Amour du Seigneur, alors que ta foi s’attend à Son Amour dans le futur. Car souviens-toi que l’alliance en Christ et le Sang ont quelque chose de plus en eux que dans le passé. Celui qui t’a aimé et pardonné, ne cessera jamais d’aimer et de pardonner. Il est l’Alpha et il sera l’Oméga aussi, il est le premier et il sera le "Dernier".

 

Ainsi donc, sois avisé, quand tu passeras par la vallée de l’ombre de la mort, tu n’auras nul besoin de craindre le mal, car Il est avec toi. Quand tu te tiendras dans la froideur des flots du Jourdain nul besoin d’avoir peur. Car la mort ne peut pas te séparer de Son Amour; et quand tu entreras dans le mystère de l’éternité tu n’auras pas besoin de trembler. Car nous pouvons être persuadés que, ni la mort, ni la vie, ni les anges, ni les principautés, ni les puissances, ni les choses présentes, ni les choses à venir, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature, ne pourra nous séparer de l’Amour de Dieu qui est en Jésus Christ notre Seigneur.


Maintenant, lecteur, ton amour n’est-il pas rafraîchi ? Où en est cet amour pour Jésus? Un vol à travers les plaines infinies du parfum de l’Amour n’enflamme-t-il pas ton coeur, te contraignant à te réjouir dans le Seigneur ton Dieu ? Sûrement que puisque nous méditons sur "l’Amour du Seigneur" nos coeurs brûlent au-dedans de nous, et nous aspirons à l’aimer d’avantage.

 

artfichier_335490_3948338_2014072405551000.gif

 

 

La joie en Jésus

 

danser.jpg

 

Car notre coeur met en lui sa joie, car nous avons confiance en son saint nom. 

(Psaume 33:21)

 

Béni est le fait que les chrétiens peuvent se réjouir même dans la plus profonde détresse. Malgré le malheur qui peut les entourer, ils chantent encore, et, comme beaucoup d’oiseaux, ils chantent le mieux lorsqu’ils sont en cage. Les vagues peuvent déferler sur eux, mais leurs âmes aussitôt remontent à la surface et voient la lumière de Dieu. Ils ont une bouée autour d’eux qui garde leur tête toujours au-dessus de l’eau et les aide à chanter au milieu de la tempête :

 

Dieu est encore avec moi.

 

A qui sera donné gloire ? Oh ! A Jésus; tout est par Jésus.


Le malheur n’apporte pas nécessairement au croyant la consolation par lui-même, mais la présence du fils de Dieu dans la fournaise ardente avec lui remplit mon coeur de joie. Il est malade et souffrant, mais Jésus le visite et lui fait son lit. Il est mourant, et les eaux froides du Jourdain s’amassent autour de lui jusqu’au cou, mais Jésus l’entoure de ses bras et lui dit : Ne crains pas, bien-aimé, mourir c’est être béni. Les eaux de la mort ont leur source au Ciel, elles ne sont pas amères, elles sont douces comme un nectar, car elles coulent du trône de Dieu.

 

Comme le saint quittant ce monde, marche à travers le fleuve et que les vagues énormes l’environnent, que le coeur et la chair défaillent, la même voix se fait entendre à ses oreilles, ne crains pas, je suis avec toi. Ne soit pas confondu, je suis ton Dieu. Comme il approche des rives de l’inconnu infini, et qu’il est presque effrayé d’entrer dans le royaume des ombres, Jésus dit : ne crains pas, c’est le bon plaisir de votre Père de vous donner le royaume. Ainsi fortifié et consolé, le croyant n’a pas peur de mourir; non, il veut même s’en aller, car puisqu’il a vu Jésus comme l’étoile du matin, il languit de le contempler comme le soleil dans sa force.

 
Vraiment, la présence de Jésus est tout le ciel que je désire. Il est à la fois : 
La gloire de nos jours les plus lumineux. La consolation de nos nuits

 

signature_1(4).gif

 

 

 

 

 

 



15/02/2011
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 432 autres membres