La vigne du Roi / L'écho

 

 

bd490b40.gif

 

La vigne du Roi

 
Dans une capitale du nord de l'Europe vivait une pauvre femme dont la fille était atteinte d'un mal inguérissable.

La malade désirait ardemment un peu de raisin. Malheureusement, il était impossible d'en trouver dans les magasins.

Cette mère, qui voulait à tout prix accorder cette satisfaction à son enfant, se souvint tout à coup qu'en traversant le Parc Royal, ouvert à tous, elle avait vu dans les serres chauffées de magnifiques grappes de raisin.

S'armant de courage, elle alla trouver le jardinier en chef et lui demanda la faveur de lui vendre une ou deux grappes. Elle se heurta à un refus catégorique et même brutal.

Pensant qu'elle n'avait pas offert une somme suffisante, elle eut l'audace, par amour pour sa fille, d'y retourner une seconde fois. Elle fut encore plus mal reçue :

Vous êtes folle, lui dit le jardinier, le Roi n'est pas un marchand !

La pauvre femme s'en retournait fort désappointée quand un monsieur, qui avait tout entendu, s'approcha d'elle :

Le jardinier a raison, dit-il, le Roi mon père n'est pas un marchand, mais s'il ne vend pas son raisin, il peut en donner.

Alors il choisit plusieurs belles grappes qu'il plaça dans le panier de la pauvre mère toute émue. N'est-ce pas là souvent notre histoire ?

Ne commençons-nous pas, d'ordinaire, par vouloir acheter les grâces de Dieu, et particulièrement son pardon ?

Ne lui offrons-nous pas en échange de l'argent ou nos mérites, nos efforts, nos intentions, nos larmes, nos prières, etc... ?

Nous avons beaucoup de peine à comprendre, ou à nous rappeler, que le Salut est gratuit.

Le Roi des Rois ne vend rien à personne, mais il donne à tous libéralement.

Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus–Christ. (Romains 3:23-24)

Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi, et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie. (Ephésiens 2:8-9)


 

artfichier_335490_6502276_201611110653692.gif

 

 

 

unnamed.jpg

L'écho


L'auteur d'un récit de voyages raconte que, comme il visitait les fameuses grottes du Kentucky, son guide le fit se placer au centre d'un cercle tracé sur le sol et lui dit de prononcer lentement une phrase.

L'écho en répéta distinctement chaque mot et même chaque syllabe.

Le voyageur fut confondu d'une netteté aussi parfaite.

Alors son guide le fit se placer à environ trente centimètres du cercle.

Ce n'était certes pas beaucoup.

Répétez la même phrase, dit-il.

Mais ce fut un silence absolu qui répondit.

Il n'y a, expliqua-t-il, qu'un point précis d'où l'on puisse entendre l'écho.

Ce phénomène illustre une importante vérité spirituelle.

Il n'existe qu'un point, un seul, où notre prière reçoit une réponse :

 

C'est à la Croix du Calvaire.


Certains s'étonnent de ne pas être exaucés.

C'est qu'ils ne sont pas venus repentants au pied de la Croix de Christ.

Non, la main de l’Eternel n’est pas trop courte pour sauver, ni son oreille trop dure pour entendre. Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation entre vous et votre Dieu. Ce sont vos péchés qui vous cachent sa face et l’empêchent de vous écouter. (Esaïe 59:1-2)


André Thomas-Bres  - Anecdotes qui font réfléchir

 

 

 

artfichier_335490_6502276_201611110653692.gif

 

 

 

 

 

 



16/02/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 217 autres membres