Mon histoire avec Dieu

 Jardin.jpg


 

Ma rencontre personnelle avec JESUS

 

Blaise Pascal a évoqué le besoin de l'homme pour Jésus lorsqu'il a dit :

Il y un vide dans le coeur de chaque homme que seul Dieu peut combler par son fils : Jésus-Christ


MA VIE SANS JESUS


Elle se résume en ces mots : Chagrins, tristesse, pleurs, désillusions, douleur.



CHAGRINS : j'ai eu une enfance triste, trop souvent privée de ma maman. Elle souffrait d'une maladie qui l'obligeait à faire de longs et fréquents séjours à l'hôpital et maison de convalescence. Quand elle était à la maison, elle nous parlait de Jésus et chantait des cantiques...(J'ai deux frères et une soeur).

TRISTESSE : Papa (à cause de ses obligations professionnelles) ne pouvait pas s'occuper de nous. Nous avons connu les nourrices, les familles d'accueil, les foyers...

PLEURS : Je pleurais tous les jours, loin de ma famille, je ne supportais pas cette séparation. Au milieu de cette tourmente j'avais dans mon coeur cette petite étincelle à laquelle je m'accrochais désespérément : Dieu...je lui parlais souvent, je savais seulement qu'il pouvait faire des miracles. Quand maman allait mieux, elle rentrait à la maison , la famille était de nouveau réunie le temps d'un printemps, d'un été, d'un automne, d'un hiver, d'un vrai Noël tous ensemble.

DESILLUSIONS : A l'age de 20 ans, je me marie avec mon premier amour. 5 ans plus tard je divorce, une rupture adoucie par un "joli miracle" : je vais être maman...C'est un merveilleux cadeau du ciel, je sais que je vais donner à mon enfant tout ce que je n'ai pas eu : la présence d'une mère aimante. La naissance de ma fille a été le rayon de soleil qui a réchauffé mon coeur.

DOULEUR : Cette même année maman décède, c'est tellement injuste, elle n'avait que 51 ans, cette nouvelle épreuve m'anéantit. Je m'installe chez papa avec ma fille et doucement je me reconstruis. Le temps passe. Je rencontre un homme, on décide de vivre ensemble...c'est un fiasco. Je ne supportais pas que mon compagnon se mêle de l'éducation de ma fille, les disputes éclataient de plus en plus fréquentes et de plus en plus violentes. Au milieu de ce chaos je ne voyais pas le mal-être de ma fille complètement perturbée par cette ambiance familiale désastreuse. A l'age de 13 ans elle commence à faire l'école buissonnière, puis des fugues de 2, 3, 5, 15 jours et plus. Peu à peu je me noyais dans un océan d'angoisses et d'insomnies, épuisée de nager à contre-courant, je décidais de consulter une voyante...elle voyait ma fille dans des endroits lugubres avec des marginaux, des drogués...

 

Je suis rentrée chez moi en larmes, dans un élan de désespoir j'ai crié à Dieu : j'ai besoin de ton aide ! Peu a peu, j'ai ressenti une grande paix, j'avais le sentiment de flotter sur un nuage...c'était l'Amour de Dieu...je me suis endormie remplie de sa douce quiétude. Le lendemain cette sérénité était toujours là, je pensais : Dieu a entendu mes cris, mes pleurs et mes prières. Quelques jours plus tard, je reçois la visite d'un chrétien, il me parle de Jésus  le Sauveur de l'humanité.

 

Il me ditNous sommes les enfants de Dieu, unis par le Saint-Esprit. Nous sommes une famille et Jésus trône au milieux de nous, en nous donnant paix, amour, espérance et joie. Une vie éternelle nous attend, nous sommes un peuple mis à part et Jésus est notre roi. Nous devons tout donner à Dieu, toute notre vie. Il faut se laisser guider par lui, avoir confiance, la conviction que le meilleur est devant nous... Vonny ! Jésus t'aime.

Une lueur d'espoir et de confiance renaît en moi. Je décide de me rendre à une réunion d'évangélisation, ce soir là, j'ai été profondément touchée par le message, j'ai beaucoup pleuré car j'ai réalisé à quel point j'étais loin de Dieu, combien mon âme était souillée, j'ai pris conscience de l'amour de Jésus, son sacrifice à la croix pour moi,  je me suis repentie, je lui ai donné ma vie. Quel bonheur d'être libérée, pardonnée, réconciliée avec Dieu.  

 

 Dieu nous appelle à la patience et à l'espérance en Jésus-Christ.

 

Jésus.jpg

   

MA VIE AVEC JESUS

 

Elle se résume en ces mots : Joie, espérance, éternité, amour divin


JOIE : Quelques jours après ma conversion, ma fugueuse a repris le chemin de la maison... elle m'a juste dit : maman ! Je suis là...je reprend mes études, et je te rassure, je n'ai jamais touché à la drogue...maintenant tout ira bien...J'ai levé les yeux vers le ciel et j'ai dit : Merci Seigneur ! Avec toi, je commence une vie nouvelle. Dieu m'a appris à utiliser mon temps et les talents qu'Il m'a donné, armée de Sa parole, je peux l'aimer et le servir , où que je sois, quoi que je fasse, Je peux tout faire de bon cœur comme pour le Seigneur ! Lorsque vous travaillez motivé par l'amour de Christ, votre activité devient un acte d'adoration envers Dieu. 

ESPERANCE : JESUS est le divin charpentier qui peut tout reconstruire, on peut compter sur lui en tout temps, sa fidélité est notre appui, elle nous donne la force d'affronter la vie dans toutes les situations. Je le crois et le vis pleinement.

ETERNITE : Si vous avez soif de vérité de justice et d'amour tournez vous vers Jésus-Christ, recevez son pardon, une vie nouvelle et éternelle. La communion sera rétablie entre Dieu et vous, allez à lui sans crainte et laissez-le transformer votre vie.

AMOUR DIVIN : Aujourd'hui si vous entendez la voix de Dieu, ne fermez pas votre coeur...Ayant la pleine conviction que ce qu'il promet, il peut aussi l'accomplir. (Romains 4:21)

 

Que Dieu touche vos cœurs et ouvre vos yeux, et que votre vie soit bénie par notre Père céleste dans le nom de notre Seigneur Jésus-Christ.



 signature_1(3).gif





  

 

 

 

 



01/06/2015
73 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 414 autres membres