Dieu m’a dit que : la sagesse de la Bible

bibliya-roza-kniga-krasota.jpg



Dieu m’a dit que…Voilà une déclaration qui peut sembler démontrer l’audace d’un chrétien. Mais comme on l’a vu dans la manne précédente, cette manière de dire à l’autre ce qu’on croit avoir reçu comme message de Dieu le concernant n’est pas sage.

Je suis pourtant convaincu qu’en ayant une relation personnelle avec Dieu, en lui étant consacré et ayant les regards solidement fixés sur les Ecritures, le Seigneur peut attirer notre attention sur notre comportement comme sur celui de notre frère. En effet, les recommandations à l’impératif de l’apôtre Paul dans ses épitres et même celles de Pierre, sont là pour nous démontrer qu’on peut aller voir notre frère et lui dire des choses de la part de Dieu. Mais quelle doit être la démarche ?

1- Se laisser conduire par le Saint Esprit et La parole de Dieu.

Je vous dis donc ceci : laissez le Saint Esprit diriger votre vie, et vous n’obéirez pas aux désirs qui animent l’homme livré à lui-même. Les deux sont opposés l’un à l’autre, c’est pourquoi vous ne pouvez pas être votre propre maître (Galates 5:18). Il est clair qu’avant d’aller voir un frère pour lui parler d’une quelconque "prophétie", il faut se rassurer si l’on est conduit par le Saint Esprit. Et celui-ci prend appui sur la parole de Dieu, vu qu’elle est son épée. Plus loin, l’apôtre nous dit que celui qui est conduit par l’Esprit produit les fruits de l’Esprit c’est-à-dire, joie, paix, patience, etc. (Galates 5:22).

Un pasteur a dit un jour que la prophétie, c’est prononcer une parole (sous l’inspiration du Saint Esprit et prenant appui sur les Ecritures) à une personne dans une circonstance bien précise dans le but de confirmer la parole de Dieu dans la vie de cette personne. Le livre des Actes des apôtres illustre bien ce propos. Au début du chapitre 13, on voit les croyants réunis dans la prière et le jeûne. Et tout d’un coup le Saint Esprit dit : Mettez moi à part Barnabas et Saul pour l’œuvre à laquelle je les ai appelés. Cette parole confirmais ce que Dieu avait déjà dit concernant Paul dans Actes 9:15  "Car voici, j’ai choisi cet homme pour me servir, il fera connaître qui je suis aux nations étrangères et à leurs rois, ainsi qu’aux israélites" . A l’écho de cette parole qui a sonné comme une prophétie, les disciples unanimement ont laissé partir Paul et Barnabas pour la mission que Dieu leur a confiée.

2- Eviter l’expression  "Dieu m’a dit que".

Vous ne pourrez jamais vous imaginer la pression inutile que vous faites subir à l’autre en disant : Dieu m’a dit que... Heureusement, tous ne cèdent pas à ça, encore heureux !

Même si Dieu nous révélait par un quelconque moyen des éléments bons ou mauvais sur la vie de notre frère, la chose sage à faire est :

- Prier constamment, pour savoir si c’est vraiment Dieu qui nous parle, ou si c’est notre chair. On peut faire toutes sortes de rêves, on peut avoir toutes sortes de pensées qui sont même bonnes parfois. Mais elles peuvent ne pas venir de Dieu. C’est juste des sentiments. Et les prendre comme autorité pour amener l’autre à agir d’une certaine façon, n’est pas du tout sage. D’où l’idée de prendre son temps, de prier et de l’examiner, bible en main, avant d’aller voir l’autre et lui parler.

- Eviter du mieux que possible de se cacher sous l’expression "Dieu m’a dit que" pour parler à son frère. Ça laisse même sous-entendre que Dieu ne lui parle pas. Il peut finir à tort ou à raison par être rempli de culpabilité : Je suis tellement rempli de péché que Dieu est obligé de passer par quelqu’un d’autre pour me parler. Ou alors son orgueil peut s’enfler : pourquoi Dieu te parlerait à toi plutôt que de me parler directement ?  Dans tous les cas, cela n’est pas à la gloire de Dieu de l’aborder de cette façon. D’une manière ou d’une autre, on fait lever un orgueil chez nous ou chez notre prochain, et le but final n’est pas atteint.

Une attitude sage sera de confronter la personne à la Parole, tout en gardant une attitude d’humilité et un ton relativement neutre. Le but est que la personne puisse quoi qu’il arrive fixer les regards sur Jésus Christ et sur Sa parole et non sur ce qu’on lui aurait dit sur sa vie et qui viendrait de Dieu. Ainsi, si on a la conviction venant de Dieu qu’une sœur devrait poursuivre les études de médecine après plusieurs années d’échecs, on pourrait lui dire : ma sœur, le Seigneur me met à cœur de te dire de continuer, de persévérer dans la préparation de ce concours, car il pourra t’utiliser pour guérir et sauver des vies humaines.

Puisse le Seigneur nous aider à avoir la bonne démarche dans ce sens et à toujours chercher la gloire de Son nom, plutôt que la nôtre.



Soyez bénis.


Armel S - In ChristT Our Hope

 

06ea0b2f.gif


God told me that" the wisdom of the Bible


God told me ...That statement may seem to demonstrate the audacity of a Christian. But as we have seen in the previous manna, this way of telling the other what is believed to have received as a message from God concerning is not wise.

Yet I am convinced that having a personal relationship with God in him being dedicated and having firmly fixed on the Scriptures looks, the Lord can draw our attention to our behavior as that of our brother. Indeed, the recommendations to the imperative of the Apostle Paul in his epistles and even those of Peter, are there to show us that we can go to our brother and tell him things from God. But what should be the approach ?

1- Being Led by the Holy Spirit and God's word.

So I say this: let the Spirit direct your lives, and you will not gratify the desires that drive the sinful itself. Both are opposed to each other, so you can not be your own master (Galatians 5:18). It is clear that before going to see a brother to speak to him of any "prophecy," must be reassured if you are led by the Holy Spirit. And it rests on the word of God, since it is the sword. Later, the apostle tells us that one who is led by the Spirit produces the fruit of the Spirit is - to say, joy, peace, patience, etc. (Galatians 5:22).

A pastor once said that the prophecy is speaking a word (under the inspiration of the Holy Spirit and bearing on the Scriptures) to a person in a specific circumstance to confirm the word of God in life of that person. The apostles of the book of Acts illustrates this. At the beginning of chapter 13, we see believers gathered in prayer and fasting. And suddenly the Holy Spirit said, "Set apart for me Barnabas and Saul for the work to which I have called them" . This word confirmais what God had said about Paul in Acts 9:15 For behold, I chose this man to serve me, he will know that I am the Gentiles and their kings and to Jews . At the echo of that word that sounded like a prophecy, disciples unanimously left from Paul and Barnabas for the mission God has entrusted to them.

2- Avoid the phrase "God told me".

You can never imagine the unnecessary pressure that you undergo to another, saying, "God told me that ". Fortunately, all do not yield to it, still happy !

While God revealed to us by any means good or bad features of the life of our brother, the wise thing to do is :

- Pray constantly, whether it really is God speaking to us, or if our flesh. We can do all kinds of dreams, one can have all kinds of thoughts that are sometimes even good. But they can not come from God. It's just feelings. And take them as authority to bring the other to act in a certain way, is not at all wise. Hence the idea to take time to pray and consider, hand bible, before going to see each other and talk to him.

- Avoid as best as possible to hide under the term "God told me" to speak to his brother". It leaves even imply that God does not speak to him. It may end with right or wrong by being filled with guilt: I am so full of sin that God has to go through someone else to talk to me. Or his pride can swell : why God would speak to you rather than you talking to me directly ? In any case, this is not to the glory of God to approach it that way. One way or another, we make up a pride in ourselves or our neighbor, and the final goal is not reached.

A wise attitude is to confront the person to the Word while maintaining an attitude of humility and a relatively neutral tone. The goal is that the person can no matter what fix our eyes on Jesus Christ and His Word and not on what we told him about his life and that would come from God. Thus, if one believes God from a sister should pursue medical studies after years of failures, one could say, "Sister, the Lord puts my heart to tell you to continue to persevere in preparing for this competition, because it will use you to heal and save lives".

May the Lord help us to have the right step in this direction and to always seek the glory of His name, rather than ours.



be blessed

 

182.jpg



14/09/2016
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 414 autres membres