La parole de la croix

 

god is love.jpg

 


Une vie incroyablement riche et qui peut être vécue par tous, partout et à n’importe quel moment. Si c’est ce que tu veux.

Le mot "chrétien" signifie "disciple de Jésus", et en Luc 9:23-24 Jésus dit lui-même ce que cela engage : Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge chaque jour de sa croix, et qu’il me suive. Voici l’essence même du christianisme, et cela s’applique à tout vrai chrétien, indépendamment de l’âge, de la personnalité, du passé ou des circonstances.

 

Jésus savait de quoi il parlait...

Nous pouvons suivre le commandement de Jésus, car c’est justement ce qu’il a fait lui-même pendant son temps ici sur terre. En tant qu’être humain, il a aussi été doté d’une chair avec des tendances à pécher. (Hébreux 2:14) Il a été tenté parce qu’il avait des désirs dans la chair, mais parce qu’il a renoncé à lui-même, (c’est-à-dire à ses propres désirs) il n’a jamais commis le péché. (Hébreux 4:15).

Il est clair que Jésus connaissait la condition humaine, pas seulement en tant que théorie car il en faisait directement l’expérience. Il cite des exemples pratiques qui montrent qu’il savait ce que cela voulait dire d’être tenté : tenté à être jaloux, à s’irriter, à convoiter, à juger, à s’inquiéter, à s’enorgueillir, à être hypocrite etc. Mais chaque jour de sa vie, Jésus a fait usage de la "croix". C’est sur la croix que Jésus a renoncé aux désirs de sa chair et les a mis à mort. Concrètement, cela signifie qu’il a dit : Non !  Aux exigences de la chair et a supporté patiemment la tentation par la force que Dieu lui donnait, jusqu’à ce qu’il obtienne la victoire, la victoire étant la mort du péché auquel il était tenté. Cela signifie qu’il a dû souffrir dans la chair, et il qu’il a imploré Dieu de lui envoyer de l’aide, mais cela signifie aussi qu’il n’a jamais péché. (2 Pierre 4:1; Hébreux 2:14 ; Hébreux 8:7).


Nous cessons de pécher...

La Parole de la croix est vraiment quelque chose à mettre en pratique. Elle peut s’appliquer à la vie quotidienne, par tous, indépendamment de l’âge, du sexe, de la personnalité, du passé ou des circonstances. Elle peut s’appliquer dans n’importe quelle situation, dans n’importe quelle tentation. Lorsque nous portons notre croix chaque jour, nous ne cédons pas aux sentiments de colère, d’irritation ou de jalousie. Nous ne cédons pas lorsque nous sommes tentés à être fiers, hostiles ou encore paresseux. Nous ne nourrissons pas des pensées impures. Nous refusons d’être esclaves d’une faible estime de soi-même ou du découragement qui voudraient nous empêcher de faire le bien. Nous devenons des faiseurs de la Parole. (Jacques 1:21-22). Par la croix, nous mettons à mort les désirs de la chair avant qu’ils ne deviennent "péchés" (Jean 1:14-15 ; Colossiens 3:5 ;  Galates 5:24). Paul dit que la parole de la croix est une puissance pour nous qui sommes sauvés et qu’elle est la sagesse de Dieu. (1 Corinthiens 1:18-25). Nous voyons cela en pratique. Par l’usage de la croix et de la puissance du Saint Esprit, une transformation a lieu.

Là où auparavant nous étions amers et exigeants, nous devenons une bénédiction. Là où nous étions anxieux et découragés, nous devenons remplis de foi et de force pour passer à l’action. Là où auparavant nous étions rancuniers et prompts à juger les autres, nous apprenons à pardonner et à édifier. Au lieu de chercher des arguments et des disputes lorsque nos sentiments sont blessés et que l’on s’oppose à nos opinions, nous devenons des exemples en douceur, bonté et patience. Nous acquérons les vertus de Christ lorsque nous résistons à nos propres convoitises. Quelle joie lorsque pères, mères, enfants, collègues et voisins cessent leur hostilité et deviennent bons, cessent d’être amers et grincheux et deviennent reconnaissants et joviaux.


Des résultats magnifiques...

Mis à part nous-mêmes, les premiers à bénéficier de cette transformation, ce sont nos prochains et nos amis chers, et les effets se propagent tels des ondulations sur un étang. Quelle délivrance lorsque nous cessons d’être arrogants et que nous commençons à nous supporter les uns les autres. Quelle bénédiction pour la société lorsque les gens paresseux se mettent à l’action, lorsque la justice, l’honnêteté et la loyauté règnent.

En tant que chrétiens, nous devenons des exemples et des défenseurs de la justice, de la miséricorde et des hautes valeurs morales. Nous sommes une ville située sur une montagne, une lumière qui ne peut être cachée. (Matthieu 5:14-16). Peu importe où nous sommes placés, ce que nous faisons, comment nous nous sentons, notre type de caractère, les personnes avec lesquelles nous sommes placées, la parole de la croix fonctionnera toujours, et portera toujours du fruit. C’est la mise en pratique même du christianisme.



Ecrit par Milenko van der Staal

 

http://christianismeactif.fr/blog

 

artfichier_335490_6584825_201611274629137.gif


The message of the cross : practical Christianity


An incredibly rich life that can be lived by anyone, anywhere, anytime.

If you are willing.


The word “Christian” means “follower of Christ,” and in Luke 9:23-24 Jesus Himself tells us what that means: “If anyone desires to come after Me, let him deny himself, and take up his cross daily, and follow Me.” This is the essence of Christianity, and it applies to every true Christian, regardless of age, gender, personality, background or circumstance.
Jesus knew what He was talking about

We can follow Jesus in this, because it is what He Himself did while He was on earth. As a human being He had also inherited a “flesh” with a tendency towards sin. (Hebrews 2:14) Because He had lusts in His flesh, He was tempted. (James 1:12-15) But because He denied Himself (that is, His own lusts), He never committed sin. (Hebrews 4:15).

It is very clear that Jesus knew the human condition, not only as a theory, but from first-hand experience. He uses practical examples that show that He knew what it was like to be tempted: to envy, to irritation, to lust, to judging, to anxiety, to pride, to hypocrisy etc. But every day of His life, Jesus used the “cross.” This was the place where the lusts in His flesh were denied, and met their death. In practical terms, this meant that He said “No!” to the demands of His flesh and, by the strength given to Him by God, He endured until He won the victory, which was death to the sin He was being tempted to. This meant that He had to suffer in His flesh, and He had to cry out to God for help, but it also meant that He never sinned. (1 Peter 4:1; Hebrews 2:14; Hebrews 5:7).


We actually stop sinning...

The “message of the cross” is extremely practical. It can be applied to daily life, by anybody, regardless of age, gender, personality, background or circumstance. It can be applied in any situation, to any temptation. When we take up our cross daily, we do not give in to feelings of anger, irritation, or envy. We do not give in to temptations to be proud or spiteful or lazy. We do not entertain impure thoughts. We refuse to be slaves to low self-esteem or discouragement that would cripple us in doing the good. We become doers of the word. (James 1:21-22).

With the cross we “put to death” the lusts in the flesh before they become sin. (James 1:14-15; Colossians 3:5; Galatians 5:24) Paul says that the message of the cross is a power unto salvation for those who believe, and that it is the wisdom of God. (1 Corinthians 1:18-25) We see this in practice! Through use of the cross and power from the Holy Spirit, a transformation takes place.

Where we were bitter and demanding before, we become a blessing. Where we were anxious and discouraged, we become full of faith and power for action. Where we once were judgmental and full of spite, we learn to forgive and edify. Instead of causing arguments and strife when our feelings are hurt or our opinions defied, we become examples in mildness, kindness and patience. As our own lusts are denied, we acquire the virtues of Christ.


Amazing results...

Apart from ourselves, the first to benefit from this transformation are our nearest and dearest, and the effects spread out like ripples from there. What a joy when fathers, mothers, children, colleagues and neighbors stop being harsh and become gentle, thankful instead of bitter, cheerful rather than grumpy. What a relief when we stop being overbearing and start supporting the others. What a blessing for society when lazy people become diligent, when righteousness, honesty and loyalty prevail.

As Christians we become examples and champions for righteousness, compassion and high morals. We are a city set on a hill, a light which cannot be hidden. (Matthew 5:14-16) Wherever we are, whatever we meet, however we feel, whatever our disposition, whomever we are with, the message of the cross will always work, and always bear fruit. It is Christianity in practice.

artfichier_335490_6584825_201611274629137.gif

 

 



08/12/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 434 autres membres