L'Eternel Dieu est ton refuge

 

 

artfichier_335490_2899366_201310205242925.gif

 

 

 

Dieu est pour nous un refuge et un appui

Un secours qui ne manque jamais dans la détresse (Psaume 46:2)

 

 

Le mot refuge peut être traduit par château, ou lieu de résidence, ce qui nous fait penser que Dieu est notre demeure, notre maison. Il y a plénitude et douceur dans la métaphore, car chère à nos coeurs est notre demeure, même si elle est la plus humble chaumière, ou la plus petite mansarde; et de loin plus cher est notre Dieu béni, en qui nous vivons, évoluons, et avons notre être. C’est à la maison que nous nous sentons en sécurité: nous fermons la porte au monde et demeurons dans une paix tranquille. Ainsi quand nous sommes avec notre Dieu nous ne craignons aucun mal. Il est notre refuge et notre retraite.

 

C’est à la maison que nous prenons notre repos, c’est là que nous trouvons le sommeil après la fatigue et le dur labeur de la journée. Ainsi nos coeurs trouvent le repos en Dieu, quand lassés par les conflits de la vie, nous nous tournons vers Lui, et notre âme demeure à l’aise. A la maison, aussi, nous trouvons du relâche pour nos coeurs, nous ne craignons pas d’être incompris, ni que nos paroles soient mal construites, mal interprétées. Ainsi quand nous sommes avec Dieu, nous pouvons communier librement avec Lui, livrant ouvertement tous nos désirs cachés; car si le secret du Seigneur est avec ceux qui le craignent, les secrets de ceux qui le craignent devraient être, et doivent être avec leur Seigneur.

 

La maison, c’est aussi le lieu de notre plus véritable et plus pur bonheur, et c’est en Dieu que nos coeurs trouvent leur plus profonde réjouissance. Nous avons en Lui la joie qui de loin surpasse toute autre joie. C’est aussi pour la maison que nous oeuvrons et travaillons. La pensée de ceci nous fortifie pour porter notre fardeau quotidien, et ranime les doigts pour accomplir la tâche, et sous cet aspect nous pouvons aussi dire que Dieu est notre maison. L’amour pour Lui nous fortifie. Nous pensons à Lui en la personne de son cher fils; et un simple regard sur le visage de souffrance du rédempteur nous contraint à oeuvrer pour sa cause. Nous sentons que nous devons travailler, car nous avons encore des frères à sauver, et nous avons aussi à réjouir le coeur de notre Père en ramenant à la maison des fils prodigues, ou errants; nous voulons fortifier avec une Sainte allégresse la famille sacrée au milieu de laquelle nous vivons. Heureux sont ceux qui ainsi ont le Dieu de Jacob pour refuge.

 

 

 

spurgeon (2).jpg

 

 

 

 

Il ne conteste pas sans cesse

Il ne garde pas sa colère à toujours

(Psaume 103:9).

 

 

 



 

 

 

 

5_BARRE-146-.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



26/04/2021
11 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 218 autres membres




Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Créer un blog | Espace de gestion