Le Salut - une affaire de coeur

 

 

agneau-salut.jpg

 


Je ne peux pas être transformé à l'image du Fils en changeant simplement de comportement ou en me conformant à une norme quelconque.

Le salut en Jésus Christ est profond et il concerne tous les aspects de notre vie. L’œuvre que Christ fait dans une âme qui l’aime en vérité est radicale et englobe tout. Elle pénètre dans les recoins cachés du cœur et juge même les pensées et les sentiments, pour que quelque chose de tout à fait nouveau puisse germer. Il s’agit d’une transformation totale qui a pour but de nous libérer de tout ce qui est corrompu et rejetable, pour que nous devenions entièrement purs et divins. Toute âme sincère est obligée de reconnaître que pour qu’une œuvre aussi glorieuse ait lieu, il faut plus qu’un certain intérêt pour devenir un peu meilleur. Non, cela exige une révolution intérieure, un cœur nouveau et purifié. Pas seulement une fois, mais de très nombreuses fois dans la vie.


Le travail de Dieu avec Job.

Bien qu’il ait été un homme d’une justice exceptionnelle, Job a eu besoin d’un traitement particulier pour que Dieu puisse faire une œuvre éternelle en lui. Les épreuves par lesquelles il a dû passer ont créé un profond brisement en lui. Job lui-même, tout comme ses amis, avait beaucoup de pensées et d’opinions au sujet de tout cela, et leurs réflexions étaient en grande partie vraies et édifiantes. Elihu, en particulier, avait beaucoup de bonnes choses à cœur à cette occasion, malgré son jeune âge. Mais ce sont malgré toutes les paroles que Dieu a prononcées comme dans une « tempête » qui ont produit le plus grand effet sur Job. Elles lui ont été droit au cœur. Ces paroles étaient tellement fortes que quelque chose s’est produit au plus profond du cœur de Job, si bien qu’il n’est jamais redevenu la même personne.

Ces paroles n’étaient pas compliquées ni difficiles à comprendre. Dieu lui a demandé deux choses. Il voulait savoir où Job était lorsque Dieu avait créé le monde et s’il connaissait la réponse à quelques mystères. (Job 38 et 39) Job fut incapable de répondre à quoi que ce soit. Au lieu de dire beaucoup de choses, Job a alors commencé à recevoir de la lumière sur lui-même. Et il mit la main sur sa bouche et se tut. Puis Dieu parla à nouveau à Job de deux animaux, Behemot, l’hippopotame, « à qui j’ai donné la vie comme à toi… Le voici ! Sa force… Et sa vigueur…» Et le Léviathan, le crocodile, « La force a son cou pour demeure… Sur la terre nul n’est son maître…» (Job 40-41). Ces deux animaux sont extrêmement forts, il ne se courbent pas et ne cèdent devant rien ni personne. Il est clair que ce n’étaient pas des animaux eux-mêmes que Dieu voulait parler. Non, c’est à Job qu’il pensait. C’est pourquoi Dieu acheva le discours qu’il avait adressé à Job avec ces paroles caractéristiques concernant le Léviathan, le crocodile : « Il regarde avec dédain tout ce qui est élevé, Il est le roi des plus fiers animaux.


Une transformation au travers de l´humilité.

Ce discours travailla avec force dans le cœur de Job. Avant, il avait entendu parler de Dieu, mais maintenant il l’avait vu lui-même. Les yeux de son cœur étaient illuminés, et il comprit qui Dieu était et qui il était lui-même par rapport à Dieu. « Je reconnais que tu peux tout… c'est pourquoi je me condamne et je me repens sur la poussière et sur la cendre.» (Job 42:2-6). Ces vérités sont tellement simples. On les apprend à l’école du dimanche. Qui est Dieu et qui suis-je ? Est-ce que Job n’avait pas compris cela avant ? Si, certainement – d’une certaine manière. Il dit lui-même qu’il avait entendu parler de ces choses et qu’il les avait comprises partiellement, mais elles n’étaient pas entrées assez profondément dans son cœur pour pouvoir changer toute sa personne. Elles n’avaient pas provoqué une révolution intérieure dans sa vie ! Elles n’avaient pas changé la vision qu’il avait de lui-même, de sa femme, ses amis, ses circonstances, toutes les situations et les épreuves que Dieu, dans sa bonté, lui faisait traverser. Il fallait que Dieu le fasse passer par un profond brisement sous sa main puissante pour que son oreille intérieure soit vraiment ouverte pour entendre les paroles de Dieu, et que les yeux de son cœur soient illuminés. Mais lorsque cela s’est produit, Job est devenu une personne entièrement nouvelle. C’est pourquoi nous devons remercier Dieu pour toutes les adversités et les circonstances qu’il envoie sur notre chemin, car sans elles, le salut est impossible.

Je ne peux pas être transformé à l’image du Fils en changeant simplement de comportement ou en me conformant à une norme quelconque. Non, pour que cela se fasse, il faut que je m’humilie de tout mon cœur sous la main puissante de Dieu, que je tende l’oreille à la vérité et que je la reconnaisse sans chercher à me défiler ni à m’excuser. Dieu inscrit alors avec zèle ses lois et ses commandements dans mon cœur, et je veux leur obéir de tout mon cœur ! Toute transformation a lieu dans le cœur ! C’est pourquoi Jésus a dit, « Nettoie premièrement l’intérieur de la coupe et du plat, afin que l’extérieur aussi devienne net.” (Matthieu 23:26), et « Mais ce qui sort de la bouche vient du cœur.» (Matthieu 15:18).

 


Ecrit par Steve Chawick - Brunstad Christian Church

 

http://christianismeactif.fr/blog

artfichier_335490_6584825_201611274629137.gif

 
 Salvation is a matter of the heart


Salvation in Jesus Christ is a thorough and radical affair. The work that Christ does in a soul who truly loves Him is radical and all-encompassing. It penetrates into the secret chambers of the heart, and it judges even thoughts and motives so that something entirely new can grow there. This work involves a total transformation from everything that is corrupted and objectionable to something that is utterly pure and divine. Every honest soul must acknowledge that if such a glorious work is to occur in them, then it takes more than a fleeting interest in being a better person. On the contrary, it takes an inner revolution, a new and purified heart—not just as a one-off occurrence, but many times over throughout life.


God’s work with Job.

Despite the fact that Job was an unusually righteous man, he had to be given special treatment if God was going to accomplish a work in him. The tests he had to endure worked an overwhelming crushing in him. Job, as well as his friends, entertained many ideas and opinions about all this, much of which is both true and edifying. Elihu in particular had many good things to say in this connection despite his young age. Nevertheless, what affected Job most was when God Himself spoke to him “out of the whirlwind” right into his heart. His words were so powerful that something transpired deep within Job, which meant he was never the same person afterwards.

God’s message was neither complicated nor difficult to understand. God asked him about two things. He wanted to know where Job was when He fashioned His work of creation, and whether he knew the answer to some mysteries. (Job 38 and 39) Job couldn’t answer any of it. Instead of saying much, Job began to receive light over himself. He put his hand on his mouth and was quiet. Then God spoke again and told him about two animals; the behemoth, “which I made along with you … See now, his strength … and his power …” And Leviathan,“Strength dwells in his neck … on earth there is nothing like him …” (Job 40-41) Both these animals are exceedingly strong; they neither bow nor give in to anything or anyone. Obviously, God was not concerned about the animals; He was thinking of Job. Therefore, God concluded His message to Job with these significant words : He beholds every high thing; he is king over all the children of pride.


Transformation through humility.

These words worked powerfully in Job’s heart. Before, he had only heard about God. Now he began to see. The eyes of his heart were enlightened, and he understood who God was and who he was in relation to God. “I know that you can do everything … therefore I abhor myself and repent in dust and ashes.(Job 42:2-6). These truths are so simple. We learn about them in Sunday school—who God is and who I am. Didn’t Job understand this before? Of course he did, in a manner of speaking. He said himself that he had heard about these things and had understood them in part, but the fact was that they had not penetrated so deeply into his heart that they transformed his very being. They had not worked an inner revolution in his life! They had not changed his view of himself, his wife, his friends, situations, trials, and all the circumstances which God in His goodness let him encounter. It took a great crushing under God’s mighty hand before Job’s inner ear could be properly opened to God’s voice and the eyes of his heart enlightened. But when this happened, Job was an entirely new person. We must therefore thank God for all tribulations and challenging circumstances that He sends our way, because salvation is impossible without them.

I cannot be transformed into the image of the Son by changing my conduct or by conforming to a certain pattern of behaviour. On the contrary, I am transformed when I humble myself from the heart under God’s mighty hand, listen to the truth and acknowledge it from my heart, without explanations or excuses. Then God writes His laws and commandments into my heart so thoroughly that I want to obey them wholeheartedly! All transformation occurs in the heart! That is why Jesus said, “First cleanse the inside of the cup and dish, that the outside of them may be clean also,” (Matthew 23:26), and : “those things which proceed out of the mouth come from the heart.”( Matthew 15:18).


 

artfichier_335490_6584825_201611274629137.gif

 

 

 



18/02/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 434 autres membres