La volonté de Dieu

 

psaume 143-10.jpg
Dix petites clefs pour apprendre à connaître la volonté de Dieu pour nous...


Le chemin nous semble parfois difficile. Je reconnais qu'il n'est pas toujours simple de prendre des bonnes décisions, mais nous pouvons compter sur le Seigneur pour nous conseiller et nous appuyer sur la route. Ne nous laissons pas envahir par la peur de nous perdre, car Jésus s'est engagé à nous amener victorieux jusqu'au bout. Je vous laisse quelques petites idées pour vous aider dans votre parcours et vous souhaite tout le bonheur possible sur le chemin avec Dieu.

 

Les 5 premières clefs explorent la manière dont nous pouvons adopter une attitude de confiance et sereine avant de s'engager dans de lourdes décisions.


Connaître la volonté de Dieu (les 5 premières clefs…)


La volonté de Dieu est certainement l’une des choses que chaque chrétien souhaite connaître et recevoir au plus profond de son cœur. Ce désir est tout à fait légitime, mais il fait souvent l’objet de pratiques étranges qui ne sont pas fondées sur les Ecritures. Laissez-moi vous donner 10 petites clefs pour vous aider sur le chemin de la recherche de la volonté de Dieu. Les 5 premières clefs concernent l’attitude à entretenir afin de recevoir au mieux les directives divines; les 5 dernières nous aident à comprendre comment Dieu nous parle.

1. Ne vous inquiétez de rien, pas même de la volonté de Dieu…Vous vous rappelez sans doute la parole de l’apôtre Paul aux Philippiens : Ne vous inquiétez de rien, mais en toutes choses, par la prière et la supplication, avec des actions de grâces, faites connaître à Dieu vos demandes. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Christ Jésus (Philippiens 4:6-7).

 

Lorsqu’il s’agit de connaître la volonté de Dieu, nous semblons oublier ces paroles, nous nous agitons et nous affolons en oubliant que ne s’inquiéter de rien, comprend aussi les directives divines. Je ne prétends pas que nous devrions complètement marcher sans aucun intérêt pour ce que Dieu a à nous dire, je dis seulement que la recherche du conseil divin ne doit pas être une source de tourments et de soucis.

A vrai dire, si vous vous souciez de ce que Dieu a à dire sur votre situation, vous êtes déjà sur la bonne voie. Beaucoup de croyants prennent des décisions sans même consulter Dieu. Vous avez choisi la bonne part, vous qui êtes venus aux pieds du Maître afin d’écouter Ses conseils.

Alors relaxez-vous et laissez la paix divine entrer dans votre cœur. C’est uniquement dans cette attitude de paix que vous serez capable de recevoir Ses directives. Un cœur agité et tourmenté est incapable de bien écouter Dieu. Connaître la volonté de Dieu commence par cultiver une attitude de paix intérieure.

2. Dieu veut vous guider au bon endroit. Cela rejoint un peu le premier point, car beaucoup de chrétiens sont hantés par la phobie de passer à côté du plan de Dieu pour leur vie. Ils considèrent leur existence comme un vaste jeu de pistes, avec des flèches, des signes, qu’il faut suivre… et si on n’arrive pas au bon endroit, tant pis. Ils pensent qu’il est de leur responsabilité de trouver le chemin afin d’arriver au bon endroit, au lieu où Dieu veut qu’ils soient. La bonne nouvelle est que Dieu veut que vous arriviez au bon endroit et Il fera tout pour que vous y soyez; voilà pourquoi il est important de cultiver la paix en nous.

Une chrétienne se lamentait en disant qu’elle était passée à côté du plan de Dieu pour sa vie. Elle vivait constamment dans la frustration à cause de cela. L’autre bonne nouvelle est que Dieu utilise nos erreurs pour nous amener à Lui. Soyons sérieux un instant : vous croyez vraiment, sincèrement, que Dieu, le Père et l’Amour, laissera Son enfant choisir un chemin menant à la mort sans même intervenir. Il est celui qui nous dit : Je te conseillerai, j’aurai le regard sur toi... Un enfant de Dieu ne peut pas rater sa vie.

3. Cultiver la communion avec Dieu. Nous avons vu la responsabilité de Dieu : Dieu est responsable en ce qui concerne la direction à prendre pour notre vie. Autrement dit, Il prend l’initiative de nous guider sur le droit chemin et prend la responsabilité de nous faire prendre la bonne décision. Quelle est notre responsabilité ? Tout cela fait-il de nous des chrétiens irresponsables ?

Notre responsabilité est de cultiver notre communion avec Dieu. Le problème de bien des chrétiens est qu’ils n’ont aucune intimité avec le Seigneur. Ils ne viennent à Lui que pour les « grandes » décisions à prendre. Connaître la volonté de Dieu est une marche de chaque jour, sans cesse un processus que nous apprenons à faire de mieux en mieux. Plus ma communion avec le Seigneur est bonne, plus je serai apte à entendre Sa voix, à reconnaître Sa voix me guidant. Le problème n’est pas que Dieu ne nous parle pas, le problème est que nous ne savons plus l’écouter.

Tout comme il était de la responsabilité d’Adam de cultiver le jardin d'Eden, il est de notre responsabilité de cultiver le jardin de notre vie intérieure avec Jésus.

4. Avant de recevoir les réponses, posons les bonnes questions. L’une des choses qui m’amuse à la lecture des Evangiles est de voir comment les réponses de Jésus semblent décalées par rapport aux questions de ses contemporains. Ils s’attendaient à voir en lui un roi terrestre qui combattrait les Romains. Son discours avec la Samaritaine montre un décalage amusant entre le sens spirituel et le sens terrestre. Je trouve aussi étrange que Jésus demande à un aveugle venant le voir : Que veux-tu que je fasse pour toi ? Il semble évident que l’aveugle s’attend à recouvrer la vue, mais Jésus attend que l’aveugle lui réponde : que je recouvre la vue, avant d’accomplir un miracle.

Ne nous étonnons pas si en posant des questions au Seigneur, Il ne nous réponde pas comme nous l’espérions. Dieu répond à toutes nos prières, nous n’aimons pas toutes Ses réponses… Pourtant, Il sait mieux que nous. Ne nous fions donc pas à notre propre intelligence et examinons notre cœur. Poser les bonnes questions requiert de la sagesse.

5. Epurez vos motivations. Notre problème n’est pas forcément que nous fassions des mauvaises choses, mais de bonnes choses avec de mauvaises motivations. Si vous ne savez pas quel travail faire, par exemple, posez-vous la question : qu’est-ce qui me pousse à faire ce travail ? Est-ce une envie d’être grand aux yeux des hommes ou à mes propres yeux ? Est-ce l’appel de Dieu pour ma vie ?

Si vous hésitez entre deux parcours d’études par exemple, commencez par vous poser la question : pourquoi ai-je envie de suivre tel parcours ? Est-ce vraiment nécessaire ? Qu’est-ce qui me pousse à vouloir en suivre un : simplement la convoitise des choses de ce monde, l’envie de gagner beaucoup d’argent ou l’envie de tout faire pour la gloire de Dieu ?

Il importe que nous soyons sincères avec nous-mêmes. Je ne dis pas que nous devrions nous priver d’études ou de travail, je dis simplement que toutes nos décisions doivent être régies par ce seul et unique principe :  Tout ce que vous faites, faites-le de toute votre âme, comme pour le Seigneur, et non pour des hommes, sachant que vous recevrez du Seigneur l’héritage en récompense. Servez Christ le Seigneur (Colossiens. 3:23-24).

 

 

Daughter Of Grace

 

22e6e19e.gif

 

Connaître la volonté de Dieu  (Suite des clefs...)


Après avoir vu quelques petites clefs afin de cultiver une bonne attitude d’écoute, voyons comment Dieu nous parle concrètement.

6. Dieu parle par Christ en nous. Certains chrétiens sont hantés par la pensée de prendre des décisions qui ne viennent que d’eux, au lieu d’accomplir les desseins divins. Nous nous demandons parfois si les pensées qui nous viennent sont de Dieu ou le produit de notre imagination. Sans oublier les petites clefs vues ci-dessus, rappelons-nous ce que dit la Bible : Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes, Dieu nous a parlé par le Fils en ces jours qui sont les derniers… (Hébreux 1:1-2).

Si nous sommes en constante communion avec Jésus, s’Il est devenu toute notre vie, si nous Lui donnons toute la place dans notre cœur, nous ne faisons plus qu’un avec Lui. Cette union du croyant avec Christ est l’un des plus beaux mystères de la Parole. C’est le mystère de l’incarnation : Dieu avec nous, Dieu en nous, nous en Dieu. Dès lors, nous pouvons croire que nos pensées sont inspirées de Dieu, que Dieu insuffle en nous Ses directives.

Trop souvent nous courons à la recherche de conseils à l’extérieur et nous oublions de rentrer en nous-mêmes, d’écouter en nous ce que Christ dit. Notre intelligence renouvelée est l’expression en nous des désirs divins.

7. Dieu parle par la Bible. Certes, la Bible ne vous dira pas noir sur blanc quel emploi choisir, mais vous rappellera de tout faire pour la gloire de Dieu et de travailler d’abord en vue de la nourriture qui ne tarit pas. Elle ne vous dira pas quelle voiture choisir ou quel parcours universitaire entreprendre…mais elle vous donnera les principes de sagesse indispensable à votre prise de décision. Elle nous rappelle de ne pas chercher les choses vaines du monde, de ne pas prendre soin de la chair pour en satisfaire les convoitises.

La Bible dit : Ne te fie pas à ta propre intelligence (autrement dit à notre sagesse charnelle), mais place toute ta confiance dans le Seigneur. Appuie-toi sur Lui dans tout ce que tu entreprends et Il guidera tes pas (Proverbes 3:5-6).

Dieu nous parle au travers de Sa Parole puissante, vivante et efficace, qui insuffle en nous la foi et nous permet d’avancer au bon endroit. N’est-elle pas la lumière sur notre sentier ? Méditons chaque jour la Bible, et nous réussirons dans toutes nos entreprises, comme l’Eternel le dit à Josué, successeur de Moïse : Ce livre de la loi ne s’éloignera pas de ta bouche; tu le méditeras jour et nuit pour observer et mettre en pratique tout ce qui y est écrit, car c’est alors que tu mèneras à bien tes entreprises, c’est alors que tu réussiras (Josué 1:8). Dieu veut nous accorder le succès pour autant que notre vie intérieure soit tout aussi réussie et solide.

8. Des chemins trop tracés… alors que Dieu parle tantôt d’une manière, tantôt d’une autre. L’un des plus grands problèmes lorsque nous abordons la volonté de Dieu est de laisser tomber nos préjugés. Nous en sommes remplis, parfois inconsciemment. Nous ne concevons pas le fait que Dieu puisse penser autrement que nous et affirmons : Oh, c’est sûrement ce que Dieu veut pour moi !

Parfois, nous ne concevons pas le fait que Dieu puisse parler d’une autre manière. Ce n’est pas parce qu’Il m’a parlé de telle manière une fois, que cela doit se reproduire. Ce n’est pas non plus parce qu’une chose est arrivée à tel frère ou telle sœur, qu’elle nous arrivera à nous aussi. Ce n’est pas parce que Dieu a agi d’une  certaine manière une fois, qu’Il agira exactement pareil une autre fois. Dieu ne fait pas deux choses de la même manière. Il prépare pour chacun d’entre nous un parcours différent, mais parfait, unique, sur-mesure. Il utilisa des  rêves pour se révéler à Joseph, un buisson ardent pour parler à Moïse, la voix d’un prophète pour choisir David. Dieu a une manière spécifique de parler à chacun de nous et une volonté spécifique pour chacun.

9. Sagesse et amour caractérisent les paroles de Dieu. Il est peu probable que Dieu vous autorise à faire quelque chose de contraire aux principes bibliques. Même si Ses voies nous étonnent, elles n’en sont pas moins l’expression de la sagesse divine.

L’amour est l’ultime motivation du Seigneur. Ayons confiance qu’Il fait tout pour notre bien et qu’Il nous donnera le meilleur. Nous avons parfois peur que Dieu ne réponde pas à nos attentes, parce que nous craignons qu’Il ne nous donne quelque chose de mauvais. Mais Dieu ne donne que des bonnes choses à Ses enfants. Nous pouvons avoir confiance que Ses intentions d’amour sont derrière tous Ses desseins pour nous. Le problème est que notre intelligence humaine n’est pas toujours sur la même longueur d’onde que les plans divins.

10. Foncez… Jésus vous attend ! Une fois que nous aurons appris à mettre en pratique les 9 clefs précédentes, nous pouvons y aller, sans crainte de nous tromper, en laissant Dieu œuvrer dans notre esprit, en ayant confiance en Lui. Laissons de côté tous nos préjugés et courons vers le but en nous laissant toujours étonner par le Seigneur. Oui, un cœur d’enfant est un cœur qui sait trouver la volonté de Dieu.

Un auteur avait dit : Nous ne savons pas comment Dieu nous guide, mais nous savons qu’Il nous guide.

En un sens cela est vrai, nous ne comprenons pas tous les plans de Dieu pour nous, mais nous savons qu’Il est Tout-puissant pour nous amener à accomplir Sa volonté, le bon, l’agréable et le parfait.

 

5_BARRE-146-.gif

 

 

 

 



16/11/2018
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 434 autres membres